Congo-Kinshasa: Projet de loi sur la «congolité» en RDC - Le cardinal Ambongo appelle à la vigilance

Le cardinal Fridolin Ambongo a appelé les Congolais à se montrer vigilants après le dépôt de la proposition de loi sur la « congolité ». Ce texte vise à imposer comme condition à l'accession à la présidence de la République le fait d'avoir un père et une mère de nationalité congolaise.

« Je vous exhorte à résister aux discours de haine et aux initiatives qui excluent et divisent le peuple de Dieu ! » a lancé Fridolin Ambongo, l'un des deux cardinaux de la RDC, lors d'une cérémonie, à Lubumbashi, honorant Monseigneur Fulgence Muteba, le nouvel archevêque de la ville.

« Encouragez plutôt les sentiments et le bonheur de vivre ensemble ! a-t-il poursuivi. C'est pour moi l'occasion, au nom des évêques du Congo et du peuple congolais, de stigmatiser le dangereux projet de loi sur la congolité qui ne promet point la cohésion nationale tant souhaitée. Ce projet de loi, au lieu d'unir le peuple de Dieu dans une seule famille, apparait comme un instrument d'exclusion et de division ! »

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X