Burkina Faso: Marche de l'opposition des 3 et 4 juillet - Franc succès selon le CFOP

L'opposition politique a tenu une conférence de presse à son siège le 10 juillet 2021 pour faire le bilan de la marche des 3 et 4 juillet dernier. Selon les conférenciers, sur les 45 provinces que compte le Burkina, 42 ont mobilisé.

Pour cette conférence de presse bilan, le principal animateur était Me Gilbert Noël Ouédraogo, président de l'Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), par ailleurs coordonnateur national adjoint des récentes manifestations. Il est ressorti du bilan que seules 3 provinces n'ont pas pu manifester les 3 et 4 juillet pour des raisons soit de sécurité, soit de coordination. Il s'agit, selon le président de l'ADF-RDA, des provinces du Bam, de la Komandjari et des Balé. « Mais à l'heure où je vous parle, les populations de ces 3 provinces ont décidé de marcher à leur tour ce week-end pour exprimer leur ras-le-bol de la situation sécuritaire. Aujourd'hui, ce sont les femmes de Dori, appuyées de celles de Sebba et d'autres régions du Sahel, qui sortent, toujours pour réclamer plus de sécurité », a précisé le premier responsable du parti de l'Eléphant.

L'opposition a expliqué la mobilisation des populations par le fait que c'est une question d'intérêt national. Et, pour Me Gilbert Ouédraogo, si soutenir les FDS et les VDP engagés dans la défense de la patrie est une trahison, comme ils l'ont entendu dire, alors l'opposition politique assume pleinement et entièrement sa « trahison ». Les conférenciers ont affirmé avoir entendu des propos les accusant de velléités putschistes et déstabilisatrices. Ils ont tenu à rassurer que ces marches ont été citoyennes et républicaines.

Pour ces marches, a fait savoir l'opposition, il n'y a eu aucun car venu d'ailleurs avec des manifestants. Il n'y a eu aucune distribution d'argent, a-t-elle ajouté. Et, a-t-elle poursuivi, il n'y a eu aucun incident grave non plus, à part deux manifestants blessés accidentellement (l'un à Ouaga et l'autre à Tougan). «Ces derniers ont été rapidement pris en charge par les équipes sanitaires. Il n'y a pas eu de casse, pas de désordre, pas de pillage. Oui, à tous les égards, le CFOP estime que les marches des 3 et 4 juillet ont été un franc succès », a affirmé Me Ouédraogo.

Après la marche, l'image d'un marcheur handicapé moteur a fait le tour des réseaux sociaux. Cette conférence de presse fut l'occasion pour le CFOP d'offrir à Hamadou Cissé une motocyclette adaptée à sa condition.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X