Angola: Le Premier ministre de Sao Tomé dit "qu'il reste à construire des démocrates"

Príncipe — Le Premier ministre de São Tomé, Jorge Bom Jesus, a déclaré lundi que la démocratie à São Tomé et Príncipe est "un acquis", mais qu'il est nécessaire de "construire des démocrates", soulignant que l'exercice du contradictoire est nécessaire.

"Je dis parfois que la démocratie est un acquis, maintenant nous devons construire des démocrates, des gens qui comprennent que l'exercice de la démocratie est la contradiction. Et c'est précisément dans la contradiction que nous pouvons avancer", a déclaré le chef du gouvernement à São Tomé, après la cérémonie « Chama da Pátria », qui marque le début de la commémoration du 46e anniversaire de l'indépendance de São Tomé et Príncipe.

Concernant la campagne électorale pour les élections présidentielles de dimanche prochain, Bom Jesus a déclaré que le gouvernement suit le processus "avec toutes les attentes nécessaires".

"Nous sommes dans un contexte de pandémie, un état d'alerte [due au covid-19], il faut créer des conditions de vie des gens. L'exercice démocratique doit continuer à fonctionner", a-t-il soutenu.

Dimanche prochain, les Santoméens choisissent le successeur d'Evaristo Carvalho à la présidence, un poste pour lequel 19 candidats sont en lice.

A propos des célébrations, le Premier ministre les a classées comme "peut-être l'acte le plus important de la République".

"Dans des moments comme ceux-ci, on constate que les valeurs d'indépendance sont encore bien vivantes", a-t-il commenté.

Bom Jesus a dit qu'il comprend la frustration des centaines de personnes qui ont assisté à l'événement à l'aube lundi, qui cette année n'a pas eu la présence culturelle habituelle.

"Le confinement est frustrant et les gens ont hâte de sortir de chez eux et de faire la fête. L'Africain ne peut pas survivre sans fête, sans ce rapport social", a-t-il indiqué, promettant une "fête pompeuse" en 2022, avec une autre situation pandémique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X