Afrique: Alors que les chaleurs estivales arrivent, l'OMS publie des lignes directrices pour la qualité des eaux de baignade

Au cœur de l'été dans l'hémisphère nord, l'OMS publie des lignes directrices actualisées pour la qualité des eaux de baignade, alors que les touristes vont probablement faire leur retour sur les plages et au bord des lacs et des cours d'eau, après avoir passé des mois près de chez eux en raison des restrictions imposées par la COVID-19.

Ces lignes directrices, qui devraient être appliquées en même temps que les mesures de prévention de la COVID-19, présentent des objectifs de qualité de l'eau fondés sur des critères sanitaires, les meilleures pratiques en matière de contrôle et de surveillance et de lutte contre la pollution, et des méthodes de communication telles que des modèles prédictifs pour indiquer aux usagers en temps réel à quel moment on peut se baigner en toute sécurité. On sait depuis longtemps que la baignade a une grande influence sur la santé et le bien-être. On en voit les bienfaits de façon évidente quand on regarde les enfants jouer dans l'eau ou quand on observe des familles prendre le temps de se détendre sur une plage. Les sports nautiques permettent de faire une activité physique revigorante et saine à tout âge. Passer du temps au bord de l'eau remonte le moral et peut améliorer le bien-être physique et mental.

« Les plages propres et bien entretenues - au bord des océans, des mers, des lacs ou des rivières - constituent un attrait pour les populations autant qu'un atout économique pour l'organisation de manifestations touristiques et sportives, mais à mesure que l'activité humaine et les changements climatiques s'intensifient, de plus en plus de plages sont polluées, ce qui peut entraîner des maladies voire la mort », a déclaré la Dre Maria Neira, Directrice du Département Environnement, changement climatique et santé de l'OMS. « Pour gérer ces risques, les pays qui ne disposent pas encore d'un cadre national de sécurité des eaux de baignade devraient en élaborer un, en anticipant les effets des changements climatiques au niveau local sur la qualité de l'eau », a-t-elle ajouté.

Les risques de pollution proviennent de diverses sources. Les lieux de baignade très fréquentés sont parfois pollués par le déversement d'eaux usées non traitées, le ruissellement des excréments d'animaux et les engrais provenant d'exploitations agricoles voisines, susceptibles entraîner des risques directs pour la santé et déclencher la prolifération d'algues toxiques. Certains sites peuvent également être touchés par la pollution chimique provenant d'activités industrielles ou être pollués en raison d'un mauvais assainissement ou par les d'excréments d'animaux domestiques et les déchets laissés par les usagers.

Outre leurs effets potentiels évidents sur la santé des baigneurs, tous ces facteurs ont également une incidence négative sur les avantages du site en termes de bien-être et de potentiel économique.

C'est pourquoi de nombreux pays surveillent régulièrement la qualité de l'eau, adoptent des mesures pour réduire la pollution et donnent des informations actualisées afin que les baigneurs puissent décider en connaissance de cause de nager ou non, et où le faire.

« Les dernières lignes directrices comprennent des objectifs et des méthodes de gestion des risques fondés sur des données scientifiques et sur les meilleures pratiques au niveau mondial résumées dans plusieurs recommandations visant à mieux protéger les baigneurs et à anticiper les risques relatifs à la qualité de l'eau », a déclaré Kate Medlicott, cheffe de l'Équipe assainissement et eaux usées de l'OMS.

Les trois recommandations générales sont les suivantes :

Fixer des objectifs nationaux fondés sur des critères sanitaires pour les eaux de baignade, notamment en ce qui concerne les concentrations de microbes (provenant de la contamination fécale) ; les cyanotoxines (provenant de proliférations d'algues nuisibles) ; et, lorsque le risque et la disponibilité des ressources le justifient, d'autres dangers microbiens liés au sable des plages et aux produits chimiques.

Élaborer et mettre en œuvre des plans de salubrité des eaux de baignade pour les sites prioritaires.

Assurer une surveillance continue et une communication sur les risques liés aux maladies associées aux eaux de baignade et fournir au grand public des informations en temps utile sur les risques pour la santé.

« L'application de ces lignes directrices permettrait aux générations futures d'avoir de bons souvenirs de la plage », a déclaré Kate Medlicott.

Télécharger les lignes directrices (en anglais)

Consultez la liste des plages près de chez vous (parmi une sélection de zones où la qualité de la plage est indiquée en ligne) : Afrique du Sud, Australie, Brésil, États-Unis d'Amérique, Israël, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et Union européenne, Singapour et plages pavillon bleu - au niveau mondial.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X