Congo-Kinshasa: Kinkole - Le Chef de l'Etat a tenu promesse face aux pêcheurs

12 Juillet 2021

De la parole à l'acte. Trois mois après un dialogue direct au cours duquel laquelle il avait promis aux compatriotes pêcheurs de la capitale, Kinshasa (Pool Malebo) de s'impliquer personnellement afin de leur permettre de renforcer leur production des poissons pour mieux subvenir aux besoins des Kinois, le Président de la République a tenu sa promesse.

Après avoir débarrassé le périmètre du port où ils exercent leurs activités des prédateurs qui l'envahissaient, Félix Antoine Tshisekedi a procédé le samedi 10 juillet à la coupure du ruban symbolique pour le démarrage de la Coopérative de Pêche et de Commercialisation des Poissons, COPECOP. Ceci s'inscrit dans le cadre des réponses du Chef de l'Etat aux préoccupations lui soumises par les pêcheurs du «Pool Malebo» lors de leur rencontre du 7 mars 2021.

On rappelle en passant que dans son souci de promouvoir l'autosuffisance alimentaire de la population congolaise, le Chef de l'Etat avait pris langue avec les professionnels de la pêche œuvrant dans le pool Malebo afin d'entendre leurs desiderata et voir dans quelle mesure les soutenir en vue de renforcer leurs capacités de production afin de subvenir aux besoins des Kinois en matière de consommation des poissons frais. Les pécheurs lui avaient effectivement soumis les difficultés qu'ils rencontraient et qui faisaient que leur production ne soit pas en mesure de répondre aux besoins de la population kinoise.

Parmi les problèmes posés au Garant de la Nation, on relève entre autres la «libération» de leur port qui était envahi par des prédateurs, les empêchant d'exercer comme il se doit, son aménagement et équipement pour leur permettre de vendre en toute sécurité les poissons, la mise en place d'une structure devant canaliser leurs problèmes et susceptible de les aider à écouler les poissons qu'ils produisent, l'aménagement de la route qui mène au port dit des pêcheurs, etc.

La cérémonie d'ouverture officielle de la COPECOP a connu quelques communications, à savoir le mot du président du Comité de gestion suivi du discours du Directeur général, le discours du ministre de la Pêche et Elevage, puis la coupure du ruban symbolique par le Président de la République.

Le directeur général a affirmé que toutes les promesses du Chef de l'Etat ont été tenues. Il ne reste que la construction d'un débarcadère et l'aménagement d'un lieu répondant aux normes pour la vente des poissons. Chaque membre qui devait jouer un quelconque rôle en vue de la matérialisation des promesses de l'Autoritéa pu jouer sa partition dans le dossier. Car, d'autres réalisations sont en cours.

Pour ce faire, bientôt les pêcheurs réunis au sein de la COPECOP chiffrés à ce jour à 150.000 personnes, feront leur part dans le sens de répondre avec satisfaction à la demande des consommateurs.

On rappelle que les professionnels artisanaux de la pêche sont répartis sur une dizaine de sites disséminés à travers Kinshasa, parmi lesquels on peut citer : Kinkole, Kingabwa, Gombe, Ngamanzo, Kinsuka, Maluku, etc.

Le siège administratif de la Coopérative de Pêche et de Commercialisation des Poissons inauguré le samedi par le Président de la République devra abriter, hormis les différents locaux de bureaux, une chambre froide pour aider à la conservation des poissons, une clinique et une mutuelle de prise en charge des pêcheurs et les membres de leurs familles.

A l'issue du bref échange qu'il a eu avec une cinquantaine des membres de la COPECOP présents à la cérémonie, il a été noté la nécessité de réguler la pêche fluviale en République Démocratique du Congo ainsi que l'élaboration d'une charte de pécheurs pour bannir certaines pratiques de pêche irrégulières conduisant parfois à des conséquences néfastes.

A propos de mauvaises pratiques, il a été relevé que certains pêcheurs artisanaux font recours aux moustiquaires imprégnées en lieu et place des filets de pêche. C'est pourquoi il y a nécessité de réguler le métier pour encadrer les pêcheurs et leur permettre d'augmenter leur production d'une part, et veiller à la protection de l'écosystème d'autre part.

Raison pour laquelle le Chef de l'Etat insiste sur la modernisation progressive de la pêche en République Démocratique du Congo. Tout partira de l'encadrement des pêcheurs artisanaux. Le ministre ayant en charge la Pêche et l'Elevage se chargera de la matérialisation du programme ainsi que toutes les structures d'accompagnement y afférentes.

Quelques membres du gouvernement Sama Lukonde ont pris part à cette cérémonie, parmi lesquels le ministre de l'Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo, le ministre de la Pêche et Elevage, Adrien Bokele, et celui des Affaires foncières, Molendo Sakombi. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila et le numéro un de la Police/Kinshasa, le Géréral Sylvano Kasongo ont également pris part à l'événement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X