Afrique de l'Ouest: Financement de projets au Bénin, Burkina Faso et Côte-d'Ivoire - La Bidc de la CEDEAO approuve un financement de 61 526 000 euros

La 74e session du Conseil d'administration de la Banque d'investissement et de développement de la Cedeao (Bidc) tenue par visioconférence le 1er juillet 2021, a été consacrée à la revue des activités de la Banque au titre du deuxième trimestre 2021 et à l'examen des principaux projets à financer dans les secteurs public et privé des États membres de la Cedeao.

Selon un communiqué de presse, cette réunion a été l'occasion pour la haute direction d'informer le Conseil d'administration des mesures importantes en cours, qui sont prises pour assurer la poursuite de la performance de la Banque dans le contexte difficile de la crise sanitaire liée au Covid-19, et des principales stratégies mises en œuvre pour veiller à la réalisation de la mission assignée à la banque.

Au terme de la réunion, le Conseil a approuvé plusieurs dispositifs de gouvernance de la banque proposés par la haute direction, ainsi que le financement de sept (7) projets identifiés qui ont fait l'objet de toutes les procédures de la banque relatives à l'octroi de crédit.

«Les projets approuvés portent sur la réhabilitation de deux (2) abattoirs à Ouagadougou, et la construction de trois (3) abattoirs modernes à Bobo Dioulasso pour un montant de vingt-six millions quatre cent mille euros (26 400 000 €), tous les deux projets localisés au Burkina Faso. Ces projets visent à améliorer les conditions de vie des populations grâce à la transformation industrielle des matières premières locales issues du sous-secteur de l'élevage », lit-on dans le document.

En outre, le financement partiel de la construction d'une nouvelle minoterie à hauteur de sept millions sept cent mille euros (7 700 000 €) à Cotonou, en République du Bénin, dotée d'une capacité de transformation annuelle d'environ quatre-vingt-dix mille (90 000) tonnes de blé, a également été approuvé.

Pour finir, un projet de construction et d'exploitation d'une usine de transformation de cacao à San Pedro (en Côte d'Ivoire), d'un montant de vingt-huit millions cinquante-six mille euros (28 056 000 €), destiné à moudre localement au moins 50% de la production du pays, a été approuvé.

Le Conseil d'administration a salué les importantes innovations et initiatives menées par la haute direction notamment dans les domaines de la recherche, ainsi que la mise en œuvre des stratégies adoptées.

Il a également assuré la haute direction de son soutien pour mener à bien la mission de la banque qui est de combattre la pauvreté, de créer des richesses et de promouvoir l'emploi dans la sous-région de l'Afrique de l'Ouest.

La Bidc est une banque régionale d'investissement et de développement de premier plan, dont le siège est à Lomé, en République togolaise. Au cours des quatre dernières décennies, la Bidc a investi environ 2,8 milliards USD dans les programmes de développement inter et intra-régionaux portant sur diverses initiatives dans les domaines des infrastructures et des équipements de base, du développement rural et de l'environnement, de l'industrie, et dans le secteur social et celui des services. Les interventions de la Bidc revêtent la forme de prêts à long, moyen et court termes, de prises de participation, de lignes de crédit, d'activités de refinancement, d'opérations et de services d'ingénierie financière.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X