Afrique de l'Ouest: Le Niger pour un engagement de l'Algérie dans le Sahel

13 Juillet 2021

Le président du Niger réclame à l'Algérie d'intervenir militairement dans la lutte antiterroriste au Sahel. Analyse des bénéfices et inconvénients d'un "oui" du président Tebboune.

Le président nigérien, Mohamed Bazoum, a profité de sa visite à Alger pour réitérer sa demande : l'Algérie doit s'engager davantage dans la région duSahel, y compris dans la lutte militaire contre le terrorisme.

Le budget de la défense algérienne est le plus important d'Afrique, l'armée est bien formée, bien équipée, les services de renseignement sont très performants. Mais depuis plusieurs années, les autorités du pays se refusaient à intervenir militairement à l'étranger.

Cela pourrait changer avec une révision de la Constitution, adoptée fin 2020, qui autorise l'armée algérienne à intervenir dans "des opérations de restauration de la paix dans la région dans le cadre d'accords bilatéraux avec les pays concernés".

La demande de Mohamed Bazoum à l'Algérie est donc fondée, de l'avis d'Ahmedou Ould Abdallah, président du Centre 4S à Nouakchott et ancien responsable de l'Afrique de l'Ouest pour les Nations unies. Ecoutez ci-dessous l'entretien qu'il a accordé à la DW :

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X