Centrafrique: Touadéra s'active en faveur de la levée de l'embargo sur les armes en RCA

Le président de la République centrafricaine Faustin Archange Touadera est rentré ce lundi d'une visite de travail en Angola. Il a rencontré son homologue João Lourenço pour évoquer le « renforcement de la coopération bilatérale » entre les deux pays selon le communiqué officiel. Cette rencontre intervient deux semaines avant le vote au Conseil de sécurité des Nations unies le 29 juillet prochain sur le régime de sanctions qui vise la RCA.

Le président angolais, mandaté par ses pairs pour prendre en main la question centrafricaine, est actuellement à la tête de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Deux mini-sommet des chefs d'État cette année, des échanges réguliers entre ministres... L'Angola est cosignataire, avec le Rwanda, d'une « feuille de route » appelant au dialogue. C'est une priorité car les principaux bailleurs de fond conditionnent désormais le maintien de leurs aides aux résultats du dialogue républicain promis par le président Touadéra. Luanda mène campagne en faveur d'une levée de l'embargo sur les armes en RCA. Sanction prise par le Conseil de sécurité des Nations unies et qui refera l'objet d'un vote à la fin du mois.

Luanda rejoint ici la position de la Russie de la Chine, estimant que la mesure empêche le gouvernement de se battre « à armes égales » contre les rebelles de la CPC. Mais se heurte à celle des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni, selon qui Bangui n'est pas en mesure de stocker, contrôler et tracer les armes pour éviter qu'elles ne tombent entre de mauvaises mains. Ces derniers s'appuient sur un récent rapport des experts onusiens sur le sujet qui documente de nombreuses violations de l'embargo ainsi que de graves violations des droits de l'homme.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X