Cote d'Ivoire: Filets sociaux productifs/ Amélioration de la mobilité des encadreurs - Myss Belmonde Dogo offre plus de 500 millions de FCFA de matériels

13 Juillet 2021

Les bénéficiaires des filets sociaux productifs (FSP) bénéficieront d'un encadrement plus accru. Le personnel d'encadrement de ce projet vient de bénéficier de moyens de mobilité.

En effet, la ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a procédé à la remise de 12 véhicules et 173 motos au personnel d'encadrement le mercredi 7 juillet 2021 à la mairie de Yopougon.

La ministre a expliqué que cette action vise à accroitre la mobilité des agents. Cela, pour un suivi efficient des activités dans les différentes régions abritant le projet. Elle a signifié que le projet filets sociaux productifs participe à la lutte contre l'extrême pauvreté.

« Il constitue également une mesure phare du programme social du gouvernement ivoirien pour soutenir les plus pauvres. Le programme de gouvernement du Président Alassane Ouattara dénommé la Côte d'Ivoire Solidaire, vise à l'instar de son programme précédent « Vivre ensemble », à apporter une attention particulière à l'amélioration des conditions de vie des populations où qu'elles se trouvent aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain » a-t-elle expliqué.

Faisant remarquer que c'est dans ces contextes que l'option a été prise par le gouvernement, accompagné par la Banque mondiale, de mettre en place un projet de filets sociaux productifs.

« Ce projet entamé depuis mars 2017 a permis d'octroyer à des ménages choisis parmi les plus pauvres un soutien en espèces non remboursable d'un montant de 36.000 FCFA tous les trois mois, soit 144.000 FCFA par an sur une période de trois ans assortie d'un ensemble de mesures d'accompagnement », a déclaré la première responsable ivoirienne en charge de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.

« Le projet filets sociaux productifs a bénéficié pour la période 2015-2020 d'un financement initial de la Banque mondiale de 29,5 milliards de FCFA, et en 2019 d'un financement additionnel de 58,4 milliards de FCFA pour la période 2015- 2024. Pour sa part, l'Etat avec un appui budgétaire de 14,4 milliards de FCFA de la Banque africaine de développement dans le cadre d'un programme spécial du gouvernement Ps-gouv a mobilisé environ plus de 20 milliards de FCFA » a précisé Myss Belmonde Dogo.

A ce jour, ce budget a permis d'élargir la couverture du projet sur l'ensemble du territoire national de 35000 ménages à 22.700 en moins de trois ans. Il est bon de noter que les mesures d'encadrement des bénéficiaires visent à utiliser de façon rationnelle les ressources perçues en vue de l'autonomisation financière et de la promotion du bien-être social.

Par exemple dans le cadre du renforcement de la productivité, les bénéficiaires sont initiés à la bonne gestion du budget familial et à mener des activités génératrices de revenus (AGR).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X