Sénégal: Signature d'une convention de financement avec l'Icd de la Bid - La Bnde décroche une nouvelle ligne de 12 millions d'euros

La Banque nationale pour le développement économique (Bnde) a signé, ce matin, avec l'Association internationale pour le développement du secteur privé (Icd) qui est une filiale de la Bid, une convention pour une ligne de financement de 12 millions d'euros. Ce montant adossé à une maturité de 3 ans et une marge de profit de 4,25%, permettra à la Bnde, de satisfaire les besoins de sa clientèle en financements Mourabaha.

« Permettez-moi de magnifier cette cérémonie de signature d'une nouvelle convention de financement avec la Société internationale pour le développement du secteur privé, filiale du groupe de la Banque islamique de développement (Bid) », dit d'emblée le président du Conseil d'administration de la Bnde.

Pour Mamadou Dème qui s'est exprimé au nom du directeur général de la Bnde, Thierno Seydou Nourou Sy, cette deuxième ligne de financement, après celle de juillet 2019, viendra en renforcement des capacités de résilience des entreprises et secteurs impactés par la Covid-19, notamment le transport aérien, l'industrie de transformation.

Cette nouvelle ligne de 12 millions d'euros d'une maturité de 3 ans avec une marge de profit de 4,25%, confie M. Dème, nous permettra d'être compétitifs et de venir en appoint aux entreprises à travers des financements Mourabaha.

A l'en croire, au-delà des ressources qui seront mises à la disposition de la Bnde par le mécanisme d'un contrat Wakala, c'est la confiance renouvelée en elle, venant de partenaires de qualité comme la Bid et ses filiales, qui revêt, en effet, à leurs yeux, une signification particulière. Cela, en ce qu'elle confirme que la Bnde, malgré son relatif jeune âge, a su se hisser aux normes et standards internationaux.

Par conséquent, déclare-t-il, nous ne ménagerons aucun effort pour maintenir aux yeux de nos partenaires dont Icd ce niveau d'appréciation positive de nos actions. « Cette cérémonie nous donne donc l'occasion de réitérer nos vifs remerciements en l'endroit de Icd, déjà, pour avoir mis à notre disposition en juillet 2019, une première ligne de financement de 8 millions d'euros avec une maturité de 5 ans et au taux de profit de 5% », rappelle-t-il dans la foulée.

Un financement motivé par une performance financière positive de la Bnde

Pour sa part, le directeur général de l'Icd s'est réjoui de la signature de cette nouvelle convention de financement entre les deux structures. Pour Ayman Seyjini qui a participé à la cérémonie de signature en mode virtuel, « cette facilité a été étendue à la banque (Bnde Ndlr) sur la base de vérifications nécessaires qui ont été plus que satisfaisantes et qui ont démontré sa performance financière positive ».

Aussi, confie-t-il , ce financement vise à renforcer le soutien aux Petites et moyennes entreprises (Pme) clientes de la Bnde pour maintenir leurs portes ouvertes et préserver les emplois. La Bnde, ayant démontré sa capacité à déployer l'ancienne ligne de financement Icd, nous ne doutons pas que la nouvelle ligne apportera un soutien supplémentaire aux entreprises du secteur privé qui ont été touchées par la pandémie.

Elle favorisera également une plus grande sensibilisation à la finance islamique dans le secteur bancaire sénégalais. Le Directeur général de l'Icd n'a pas manqué de réitérer leur engagement à poursuivre les relations fructueuses entre les deux institutions au profit du secteur sénégalais.

Le ministère de l'économie magnifie les bonnes relations de partenariat entre la Bnde et l'Icd

Par ailleurs, le directeur du cabinet du ministre sénégalais en charge de l'économie, du plan et de la coopération a magnifié les bonnes relations de partenariat entre la Bnde et l'Icd qui, selon lui, ont notamment permis la mise à disposition d'une première ligne de financement, signée en juillet 2019, et par laquelle l'Icd a donné pouvoir à la Bnde de conclure en son nom et pour son compte des contrats de Murabaha avec des entreprises sénégalaises éligibles pour l'acquisition d'actifs.

Pour Khalifa Sarr, cette ligne a rendu possible le financement par la Bnde de projets d'investissements de 04 entreprises à des taux qui tournent autour de 8% et 9%. S'exprimant au nom de Amadou Hott, il s'est réjoui que l'Icd « ait contribué significativement au renforcement des capacités financières de la Bnde, ce qui, dans ce contexte de pandémie lui a permis de réaffirmer sa position de Banque nationale de référence, partenaire privilégiée des Pme, grâce à son sens de l'innovation et à son accessibilité ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X