Afrique: Hervé Kenfack, fondateur de l'écosystème klappers - "Nous voulons contribuer à la création de plus de richesses au profit des entrepreneurs"

« Nous voulons contribuer à la création de plus de richesses au profit des entrepreneurs, booster l'économie et impacter la qualité de vie des communautés, par la technologie ». C'est ce qu' a déclaré Hervé Kenfack, le fondateur de l'écosystème Klappers, qui a présenté son outil, le vendredi 9 juillet 2021, à Abidjan, aux entrepreneurs ivoiriens .

Il a indiqué que Klappers, est un écosystème pour la promotion du « made in Côte d'Ivoire » et l'accélération de l'entrée en vigueur de la zone économique de libre échange continentale africaine (Ziecaf). « Le potentiel de l'Afrique, d'ici 2025, est estimé à 75 milliards de dollars. Se mettre ensemble est une nécessité », a-t-il fait savoir.

Il a justifié son engagement par le faible dispositif d'accompagnement à l'exportation , l'éducation inadaptée, les petits boulots, le chômage et l'instabilité sociale, l'absence d'adressage physique et défi du "dernier kilométrage"...

« il y a une jeunesse créative et dynamique. Il y a également une technologie accessible et l'amélioration d'accès à internet. A cela, il faut ajouter la progression de la culture digitale pour acheter et communiquer, sans compter les moyens de paiements dématérialisés, la puissante diaspora attachée à ses racines et la propension aux produits africains », a-t-il fait savoir. Avant Abidjan, la start up africaine Klapeers a été présentée à Libreville et à Douala.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X