Afrique: l'oncle au neveu

13 Juillet 2021

Mon cher neveu, une semaine est passée, une autre s'est déjà installée. Puisse- t-elle être meilleure que toutes les précédentes ! Que le Tout- puissant nous bénisse et continue de répandre son amour, sa paix et la joie dans nos cœurs ! Qu'il nous épargne de tout danger et surtout des terroristes, ces criminels d'une autre espèce, qui ont décidé de semer la terreur et la désolation dans nos pays respectifs.

Parlant de terroristes, je t'informe que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des armées, a rencontré les 9 et 10 juillet derniers au palais de Kosyam, les personnels des Forces armées nationales. Roch Marc Christian Kaboré a ainsi eu un entretien, samedi matin, avec les sous-officiers des différentes entités de l'armée. Avant d'achever, dans l'après-midi, sa série d'échanges avec les sous-officiers et les militaires du rang.

En ce qui concerne l'actualité politique, le Chef de file de l'opposition politique (CFOP) s'est dit « satisfait», au cours d'une conférence de presse tenue le 10 juillet dernier, des marches des 3 et 4 juillet 2021 organisées sur l'ensemble du territoire national. Le coordinateur national adjoint des marches, Me Gilbert Noël Ouédraogo, a souligné que 42 provinces sur les 45, ont mobilisé des milliers de Burkinabè ayant compris le sens de leur combat. Des messages pour réclamer la paix et la sécurité ont été transmis aux Hauts- commissaires.

Ce fut également l'occasion pour le CFOP de répondre à ses détracteurs, notamment l'Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) et au mouvement « Le Brassard noir ». «Si soutenir les FDS et les VDP engagés dans la défense de la patrie, est une trahison, comme on a pu l'entendre, alors l'opposition politique assume pleinement et entièrement cette trahison. Si demander plus de sécurité pour les populations en détresse, est anti patriotique comme l'ont laissé entendre certaines personnes de la majorité et pas des moindres, l'Opposition politique se réjouit que des milliers de Burkinabè aient bien compris le message et aient assimilé le rôle de l'Opposition dans une démocratie», a répondu Me Gilbert Noël Ouédraogo.

Quant au mouvement «Le Brassard noir» qui a estimé que l'Opposition politique est capable d'enjamber des cadavres pour accéder au pouvoir, la réplique du président de l'ADF-RDA au mouvement de Boukaré Conombo, a été cinglante. « Nous voulons dire au Brassard noir que son disque est rayé. Il faut qu'il arrête. Nous pensons plutôt qu'il appartient au Brassard noir de cesser de vivre de l'économie des souffrances des populations et qu'il aille se trouver du travail, mieux, d'aller être VDP pour défendre les populations».

Relativement à la marche de l'Opposition, les premiers responsables du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se disent sereins et estiment que l'action de l'Opposition est un parrainage du terrorisme. « Nous ne sommes pas dans la rhétorique, par rapport à l'Opposition. Nous ne sommes pas ébranlés, nous sommes préoccupés et vous aussi, vous devez être préoccupés», a déclaré le porte-parole du parti, Bindi Ouoba, à la faveur d'une conférence de presse qu'ils ont animée le 12 juillet 2021 à Ouagadougou, sur l'actualité nationale.

Dans son développement, M. Ouoba a soutenu que, pour que le terrorisme s'implante, et survive, il faut des parrains. Toujours en politique, cher neveu, il faut que tu retiennes que des secrétaires généraux des 12 arrondissements de Ouagadougou et des 6 communes rurales du Kadiogo, accompagnés de leurs bases respectives, ont décidé de rejoindre le navire UPC « avec comme capitaine, le président Zéphirin Diabré, homme de vision », a indiqué le Baloum Naaba de Zinguedesse, lui-même démissionnaire du parti de l'éléphant. Je ne saurais terminer cette lettre sans te parler de cette autre affaire qui défraie la chronique, ici, en ce moment. Il s'agit en effet de la récusation, par l'Opposition, du commissaire de la société civile au sein de la CENI. Il s'agit, pour ne pas le nommer, du Saa Naaba, Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo au motif que celui-ci serait proche du parti au pouvoir.

Sur ce, je te dis au revoir et à bientôt. Dieu nous sauve !

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X