Cote d'Ivoire: Mamadou Touré, à l'inauguration de l'Ifpagc - "En 2020, Amadou Gon Coulibaly battait bédié dès le premier tour, avec un score de 51 %"

Selon le Ministre Mamadou Touré, président du Conseil d'administration de l'Institut de formation politique Amadou Gon Coulibaly (IFPAGC), le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, désigné candidat du RHDP pour l'élection présidentielle de 2020 (le 12 mars 2020), allait battre le président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié dès le premier tour du scrutin, avec un score situé à l'alentour de 51 %. Il l'a fait savoir le vendredi 9 juillet 2021, lors d'un panel à l'inauguration du siège de l'IFPAGC, à Cocody II-Plateau.

« Mais je vous jure qu'il était le meilleur d'entre nous. En termes de notoriété et de popularité, Amadou Gon Coulibaly supplantait tous les cadres du RHDP. (... ) Avec tout le travail qui a été fait par Amadou Gon Coulibaly, des études ont révélé que Amadou Gon Coulibaly battait le président Bédié (Henri Konan Bédié, candidat du PDCI-RDA, Ndlr) dès le premier tour, avec un score autour de 51% », a révélé Mamadou Touré selon qui, le président du PDCI n'aurait obtenu que 19 % des voix.

Il s'agit selon lui, des résultats d'une enquête d'opinion réalisée en 2020 par « une des meilleures structures de sondage en France », à la demande du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Celui-ci voulait, selon lui, avoir la confirmation d'un sondage réalisé sur lui par le Président de la République Alassane Ouattara et qui donnait les mêmes conclusions.

« Cela démontre qu'il a été un choix de raison du président Alassane Ouattara, pour sa succession. (... ) C'était aussi un choix de cœur du Président Alassane Ouattara parce que Amadou Gon Coulibaly a été son collaborateur le plus fidèle pendant 30 ans. Il avait énormément appris auprès de lui. Et c'est Amadou Gon Coulibaly qui a géré tous les grands dossiers en temps, c'est lui qui a conçu son programme de gouvernement en 2010. Amadou Gon était son prolongement naturel. Tous nos militants qui aimaient le Président Alassane Ouattara, transposaient naturellement leur sympathie à Amadou Gon, parce que, sa relation avec le président était quasi-fusionnelle », a expliqué le ministre Mamadou Touré, également, porte-parole adjoint du RHDP.

Selon les résultats de ce sondage, Mabri Toikeusse arrivait très loin derrière avec 8% Marcel Amon Tanoh pour 1%. « Ces résultats du sondage ont été déterminants pour le président Alassane Ouattara à opter définitivement pour Amadou Gon comme porte-étendard du RHDP pour la présidentielle d'octobre 2020. Mais le sort en a décidé autrement le 8 juillet 2020 », a-t-il déploré.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X