Afrique: Le Fonds mondial salue le leadership de la Suisse dans la lutte contre le Covid-19 à l'échelle mondiale

Genève — Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme salue la décision du Conseil fédéral suisse de mettre à disposition 300 millions de CHF pour l'Accélérateur ACT - une collaboration mondiale novatrice réunissant les principales agences de santé publique dont la mission est d'accélérer le développement, la production et la distribution équitable des tests, traitements et vaccins contre le COVID-19, tout en renforçant les systèmes de santé. Ce nouvel engagement financier fait suite à l'annonce d'une contribution de 400 millions de CHF faite par le Conseil fédéral suisse en 2020.

Des 300 millions de CHF mis à disposition, 50 millions seront distribués par l'intermédiaire du dispositif de riposte au COVID-19 du Fonds mondial, un mécanisme destiné à atténuer les impacts du COVID-19 sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et à renforcer les systèmes de santé officiels et communautaires.

Alors que le monde fait face à une pénurie d'oxygène médical et que de nouveaux variants continuent d'émerger, cette aide financière permettra d'accroître l'approvisionnement et la distribution de tests de diagnostic et de traitements vitaux contre le COVID‑19, d'oxygène médical et de ventilateurs dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

« Nous remercions la Suisse pour son leadership constant et pour cette aide financière supplémentaire qui aidera les pays à lutter contre le COVID-19, a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. La contribution de la Suisse intervient à un moment crucial où nous devons accélérer nos efforts concertés pour aider tous les pays à lutter contre le COVID-19 et ses variants, protéger les agents de santé et sauver des vies. »

« L'approvisionnement et la distribution en temps opportun de tests, de thérapies et de matériel médical en lien avec le COVID-19 sont essentiels si nous voulons lutter efficacement contre la pandémie. En donnant aux pays la possibilité d'adapter leurs programmes actuels de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à la lutte contre le COVID-19, ainsi qu'en renforçant les systèmes de santé et les systèmes communautaires, le Fonds mondial est un partenaire clé dans la lutte mondiale contre la pandémie », a déclaré l'ambassadeur Christian Frutiger, vice-directeur de la Direction du développement et de la coopération de la Suisse.

Le Fonds mondial a déjà déployé plus d'un milliard de dollars US pour lutter contre le COVID‑19 et en atténuer les impacts sur le VIH, la tuberculose et le paludisme dans plus de 100 pays. Le Fonds mondial est aujourd'hui la principale organisation qui octroie des subventions en appui aux pays à revenu faible et intermédiaire pour le renforcement des systèmes de santé et la fourniture de tests, de traitements (y compris l'oxygène médical) et d'équipements de protection individuelle. Pour s'acquitter de ses engagements dans le cadre de l'Accélérateur ACT, regagner le terrain perdu dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et renforcer les systèmes de santé, le Fonds mondial doit réunir des engagements supplémentaires de 6,3 milliards de dollars US.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X