Congo-Kinshasa: 4 mémorandums d'entente signés à Kinshasa - Félix Tshisekedi et Evariste Ndayishimiye renforcent les relations bilatérales

Il était plus que temps pour Evariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi, une année après son avènement à la tête de son pays, d'effectuer une visite d'Etat en République Démocratique du Congo en vue de rencontrer son Homologue Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Arrivé lundi 12 juillet dernier à Kinshasa, le Président burundais a été reçu hier, mardi 13 juillet 2021 au Palais de la Nation par le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi pour le renforcement des relations entre leurs Etats respectifs, concrétisé par la signature de quatre mémorandums d'entente et de coopération entre le Burundi et la RDC, dans les domaines des transports, de la Défense, de la diplomatie ainsi que du commerce.

Peu avant l'étape de la signature desdits mémos par les Ministres de la Défense Gilbert Kabanda, du Commerce Extérieur Jean-Lucien Bussa, des transports et voies de communication Chérubin Okende, de l'intégration régionale Didier Mazenga et le Ministre burundais des Affaires étrangères, pour le compte de son pays, Félix Tshisekedi et son Homologue Evariste Ndayishimiye ont eu un tête-à-tête, à huis-clos au salon diplomatique du Palais de la Nation, lequel a été sanctionné par un communiqué conjoint lu par Didier Mazenga.

Selon Félix Tshisekedi et son Homologue Ndayishimiye qui se sont livrés à la Presse au sortir de l'entretien de plus de trois heures, la signature du mémorandum d'entente en matière de sécurité, va permettre à la RDC et au Burundi de mener en symbiose des opérations contre les groupes armés, auteurs des massacres à répétition à l'Est de la République Démocratique du Congo ainsi qu'au Burundi, ou à la limite, pour des raisons de prévention, renforcer la sécurité des frontières de ces deux pays.

Dans le secteur des transports, les deux Chefs d'Etat ont mis en place un plan pour la construction d'un chemin de fer standard sur l'axe Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega. «Au-delà de la sécurité, nos deux pays collaboreront dans le développement des infrastructures qui amélioreront la qualité de nos populations en les propulsant vers le chemin du développement», a déclaré Evariste Ndayishimiye. Ce dernier, émerveillé, d'une part, par l'hospitalité lui accordée à Kinshasa, et d'autre part, par la pertinence des sujets abordés dans leurs échanges, a tenu à inviter le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi au Burundi, dans les tout prochains jours.

Ainsi, mémorandums signés, objectifs atteints, Félix Antoine Tshisekedi et son Hôte ont pris l'engagement de travailler au coude-à-coude dans le maintien des bonnes relations entre la leurs Etats respectifs. Une initiative louée par le Président Burundais car, a-t-il fait savoir, pour sa part, la République Démocratique du Congo et son pays, entretiennent de très bonnes relations depuis des années. «C'était un très riche entretien car nos peuples respectifs sont liés par la géographie, l'histoire, la culture, la langue et forcément une communauté de destin commun.

Nous venons d'échanger dans un climat de parfaite entente. Je suis heureux qu'entre nous, aucun pays n'a des reproches à faire à l'autre. Nous avons des défis communs, nous avons dialogué, non pas dans le sens des pourparlers, mais avons exploré les voies et moyens de conjuguer nos efforts en vue d'affronter les défis communs pour atteindre un bien-être réel de nos peuples respectifs », a indiqué le Président burundais Evariste Ndayishimiye, au sortir des échanges, lors d'un entretien avec la Presse.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X