Maroc: Le DG de l'ISESCO reçoit les clés des portails de la Kasbah des Oudayas

Rabat — Le directeur général de l'Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Salem Ben Mohamed El Malek, a reçu mercredi à Rabat, les clés des portails de la Kasbah des Oudayas.

Cet événement s'inscrit dans le cadre de la préparation de la déclaration de Rabat, capitale culturelle islamique.

A la tête de la délégation de l'ISESCO, M. El Malek s'est félicité, à l'occasion, de l'engagement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de la protection du patrimoine culturel et des monuments historiques du Royaume.

Dans une déclaration à la chaîne d'information M24, le directeur général de l'ISESCO a mis en évidence la symbolique que revêt le patrimoine de la Kasbah des Oudayas, rappelant que Rabat fut inscrite en 2012 par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur la liste du Patrimoine mondial, et en 2019 sur la liste du patrimoine du monde islamique, lors du 11è congrès des ministres de la Culture tenu à Tunis à l'initiative de l'ISESCO.

La Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, joue un rôle notoire dans la préservation et la protection des monuments historiques de la ville de Rabat, en tant que patrimoine islamique et humain universel, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le président de l'association Espace les Oudayas, Abderrahmane Badraoui a déclaré que la remise des clés des portails de la Kasbah des Oudayas constitue une tradition de longue date, en signe de reconnaissance aux efforts fournis par les responsables pour la protection et la préservation du patrimoine qu'elle abrite.

De son côté, l'enseignant chercheur en archéologie et patrimoine et président du conseil international des monuments et des sites ICOMOS-Maroc, Abdelati Lahlou a souligné que la visite de la délégation de l'ISESCO à la Kasbah des Oudayas illustre l'envergure des travaux de restauration et d'entretien de ce monument, notant que les portails, les murailles et les tours ont été restaurées, à l'instar d'une partie du quartier, du café maure, ou encore du jardin andalous.

M. Lahlou a ajouté que la Kasbah constitue un des premiers quartiers de la ville de Rabat, bâti au XI-ème siècle, soulignant que compte tenu de son emplacement stratégique, elle a toujours suscité une attention particulière, aujourd'hui redoublée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X