Afrique du Nord: Ramtane Lamamra - «Le Sahara occidental mérite une attention accrue de la communauté internationale»

Le Sahara occidental, dossier toujours au cœur des préoccupations de la diplomatie algérienne. À l'occasion d'une conférence ministérielle du mouvement des pays non alignés, Ramtane Lamamra, de retour depuis la semaine dernière au poste de chef de la diplomatie algérienne, a appelé les Nations unies à se repencher sur cette question, alors que les Etats-Unis ont reconnu récemment la souveraineté du Maroc sur ce territoire.

Dans le Sahara occidental, le regain de tensions dans le conflit militaire entre le royaume du Maroc et le Front Polisario mérite une attention accrue de la communauté internationale, a souligné le ministre algérien des Affaires étrangères lors de son allocution pendant la conférence. Nous appelons donc le Secrétaire général des Nations unies d'accélérer la nomination de son envoyé spécial et de lancer un processus politique crédible entre les deux parties dans le but d'atteindre une solution politique juste et durable permettant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, membre fondateur de l'Union africaine.

Début juillet, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a exhorté le Maroc et les indépendantistes sahraouis du Front Polisario à accepter le prochain candidat qu'il leur proposera pour le poste d'envoyé spécial de l'ONU au Sahara occidental, après le refus récent d'une treizième candidature. Le Sahara occidental est considéré comme un « territoire non autonome » par l'ONU en l'absence d'un règlement définitif.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X