Afrique de l'Ouest: Conformité des établissements de crédit au Sénégal au Dispositif prudentiel - La BCEAO relève un respect global des normes fixées

Les établissements de crédit qui opèrent au Sénégal, vis-à-vis du Dispositif prudentiel, ont globalement respecté les normes fixées au cours de la période du premier trimestre de l'année en cours. Ces établissements de crédit ont été appelées à diversifier davantage leurs emplois, notamment en faveur de la cible Pme/Pmi lors de leur réunion trimestrielle avec la direction nationale de la Bceao pour le Sénégal.

« Concernant la conformité des établissements de crédit vis-à-vis du Dispositif prudentiel, les normes fixées ont été globalement respectées par les établissements de crédit au cours de la période sous revue », révèle la Bceao dont la direction nationale pour le Sénégal a rencontré les directeurs généraux du système bancaire sénégalais le 8 juillet dernier, par visioconférence.

Les échanges au cours de la rencontre, sur ce point de l'ordre du jour, ont essentiellement porté sur la nécessité pour les établissements de crédit de diversifier davantage leurs emplois, notamment en faveur de la cible Pme/Pmi, en tirant profit des actions structurantes déjà mises en œuvre, en relation avec l'Etat du Sénégal, au titre du Dispositif de promotion du financement des Pme-Pmi mis en place par la Bceao.

Dans ce cadre, les travaux entrepris par la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Ziguinchor (Cciaz) ainsi que par l'Agence de développement et d'encadrement des Pme (Adepme), en leur qualité de Structures d'appui et d'encadrement (Sae) des Pme/Pmi agréées au titre de ce dispositif, ont été mis en exergue.

Les échanges se sont également appesantis sur le renforcement par les établissements de crédit de leur dispositif interne de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (Lbc/Ft).

A cet effet, la profession bancaire a été appelée à maintenir l'exigence de vigilance renforcée en matière de détection et de déclaration à la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) de toutes opérations suspectes de la clientèle ainsi que des transactions en espèces supérieures à 15 millions de FCfa, conformément à la réglementation en vigueur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X