Togo: Un barrage de 76 millions de F CFA emporté par les eaux, seulement 5 jours après son inauguration

Les populations de Sidiki et de Konkoagou est dans le désarroi. Et pour cause, les violentes pluies du mardi dernier ont emporté le nouveau barrage inauguré le 08 Juillet dernier, soit 5 jours plus tôt.

« Nouvellement construite à coût de 76 millions de francs CFA, la digue de rétention d'eau qui devrait alimenter les ménages en eau et servir dans les campagnes agricoles, a été emportée par l'eau, après une puissante pluie. La situation a provoqué une profonde indignation auprès des populations riveraines.

Si pour l'heure on ne sait ce qui a provoqué cette situation malencontreuse, selon la même source, des langues mettent en cause la défaillance des topographes », pouvait-on lire sur dans les colonnes de nos confrères de Globalactu, organe membre du Groupe de presse 2GAT, groupe dont Telegramme228 est également membre.

Dans la suite de son écrit, indique l'organe qui citait également à son tour Agridigitale, « ce sont les topographes qui ont tracé les profils et c'est au regard des informations communiquées que les décisions sont prises pour savoir quel côté mettre le déversoir ».

On avance comme source du désagrément, une mauvaise transmission de l'information contenue dans l'étude.

La pluie de Mardi est la seconde après la première qui est tombée dans la nuit même du 08 Juillet, jour d'inauguration du barrage construit sur financement dit-on d'une association française. Et c'est cette seconde pluie qui a été fatale pour le barrage déjà endommagé par la première pluie.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X