Seychelles: Les directeurs d'Airtel discutent des prix et des défis de la compagnie avec le président des Seychelles

La société de télécommunications Airtel et le gouvernement des Seychelles travailleront sur la tarification des données pour les rendre plus abordables pour les utilisateurs, a déclaré les directeurs généraux d'Airtel Africa.

Raghunath Mandava accompagné du directeur général d'Airtel Seychelles, Amadou Dina, a rencontré jeudi le président Wavel Ramkalawan à State House, Victoria.

"Les Seychelles sont un petit pays loin de tout et de ce fait, on a un des câbles les plus longs à passer depuis différentes parties du monde. C'est malheureusement une activité très coûteuse. Malgré cela, nous essayons de discuter et de trouver des solutions pour voir comment nous pouvons travailler ensemble à la fois avec le gouvernement et les opérateurs pour arriver à cette fin », a déclaré M. Mandava.

Les tarifs et la vitesse d'Internet aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, sont très critiqués par les habitants et les visiteurs. Airtel propose une gamme de forfaits Internet à la fois post payés et prépayés.

Les forfaits de données post payés vont de SCR349 pour 5 giga-octets à SCR1999 pour 40 giga-octets. Les forfaits de données prépayés vont de SCR24 pour 50 mégaoctets à SCR1999 pour 15,36 giga-octets.

Parlant des connexions de réseau aux Seychelles, M. Mandava a déclaré que la société s'efforce toujours d'améliorer ses services.

"Au cours des dernières années, même pendant la situation économique difficile, nous avons augmenté notre nombre de tours de 52 à environ 78. Nous sommes plutôt bien quand il s'agit de l'île de Mahé. Cependant, le plus gros problème que nous avons est sur Praslin et La Digue où nous devons accéder via la connectivité micro-ondes et cela n'affecte que la vitesse Internet », a déclaré M. Mandava.

Il a ajouté qu'un défi auquel l'entreprise est confrontée est le fait que Mahé, l'île principale, est "un territoire très montagneux et à cause de cela, le nombre de tours n'atteint pas partout, c'est donc un effort continu".

"Nous avons augmenté le nombre de tours et nous envisageons quelques tours supplémentaires là où cela pourrait être nécessaire. Nous travaillons avec notre équipe de réseau pour nous dire où se trouvent ces lacunes", a-t-il poursuivi.

Lors de son entretien avec le président, le directeur général d'Airtel Africa a également évoqué l'ouverture de boutiques dans le pays, l'ouverture d'un nouveau bureau et d'un data center.

"Nous essayons de voir comment nous pouvons nous rapprocher de nos clients et continuer à investir aux Seychelles", a-t-il souligné.

Les Seychelles sont la première zone en dehors de l'Inde où Airtel a établi sa présence, et cela a eu lieu en 1998.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X