Afrique: Une quinzaine de pays africains demandent 100 milliards à la Banque mondiale

Banque mondiale

Les chefs d'État et de gouvernement d'une quinzaine de pays africains ont assisté à la réunion de la 20ème reconstitution des ressources de l'Association internationale de développement, communément appelée IDA-20. Cette année, les États du continent réclament au moins 100 milliards de dollars pour relever leurs économies gravement affectées par la crise de Covid-19.

Ce fonds de la Banque mondiale vise à accorder des dons, des prêts et des subventions à taux zéro ou faible aux pays pauvres ou en voie de développement afin de stimuler leur croissance économique. Plus de la moitié des nations bénéficiaires de l'IDA sont en Afrique.

Les chefs d'État du Sénégal, du Niger, de Madagascar, du Rwanda et bien d'autres se sont retrouvés en personne, et une poignée en visioconférence, au palais des Congrès de l'hôtel Ivoire, à l'invitation du président Alassane Ouattara et de la Banque mondiale.

Ce sommet d'appel aux donateurs pour constituer les fonds de l'IDA-20 devait se tenir l'an prochain, mais il a été avancé face à l'urgence de la situation sanitaire, qui a provoqué la première récession économique en Afrique depuis 25 ans.

Pour Axel van Trotsenburg, directeur général des opérations de la Banque mondiale, la priorité absolue est de fournir au continent 400 millions de doses de vaccins anti-Covid avant la fin de l'année :

« Seul 1% de la population africaine a été vaccinée, c'est totalement inacceptable. À la Banque mondiale, nous avons salué l'initiative de l'Union africaine de cibler un objectif de 40% de la population vaccinée d'ici la fin de l'année et 60% d'ici le milieu de l'an prochain. Mais nous en sommes loin parce que le financement manquait. Nous sommes en partenariat avec l'Union africaine et avons assuré pouvoir couvrir la totalité de ce financement. »

La réunion s'est achevée par une annonce commune des dirigeants présents, déjà baptisée la « déclaration d'Abidjan », dans laquelle ils demandent de rehausser le fonds de l'IDA-20 de 82 à 100 milliards de dollars sur les trois prochaines années. La contribution des donateurs devrait intervenir en décembre prochain.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X