Guinée: Urgent - Des cadres de l'UFDG libérés

16 Juillet 2021

El hadj Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah bénéficient d'une liberté conditionnelle. La nouvelle est tombée dans la soirée de ce vendredi 16 juillet et pourrait constituer un ouf de soulagement pour les militants de l'UFDG et son président mais aussi et surtout pour les familles des 4 opposants concernés par cette mesure du gouvernement.

Pendant ce temps, Kéamou Bogola Haba, allié de l'UFDG et membre de l'ANAD à été lui placé sous mandat de dépôt et transféré à la maison centrale de Coronthie à Conakry. Il avait été arrêté le 14 juillet peu après la signature de la charte politique de l'ANAD, en compagnie de Thierno Yaya Diallo, un autre acteur de la nouvelle coalition de l'opposition. Ce dernier est reparti libre quelques heures plus tard.

Nous y reviendrons

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X