Afrique: Journée mondiale des compétences des jeunes - La couche juvénile sensiblisée à l'ère post-covid

Former les jeunes et développer leurs compétences pour faciliter leur intégration sur le marché de l'emploi : tel était l'enjeu de la septième journée mondiale des compétences des jeunes qui a été célébrée le 15 juillet sous le thème « Imaginer les compétences des jeunes dans l'après pandémie de Covid-19 ».

« Proclamée le 11 novembre 2014 par l'Assemblée générale des Nations unies, le 15 juillet de chaque année est célébrée la journée mondiale des compétences des jeunes. Elle a pour objectif de contribuer à l'amélioration des compétences des jeunes pour faciliter leur insertion sur le marché de l'emploi », a rappelé Charles Makaya, directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, de l'Education civique, de la Formation qualifiante et de l'Emploi.

La journée qui se tient dans un contexte caractérisé par une crise économique et sanitaire a été célébrée aux travers de quelques activités dont l'organisation au Congo des ateliers ayant pour objectif d'interpeler et sensibiliser les jeunes à l'ère post-covid. L'objectif à atteindre pour les organisateurs est de renforcer les compétences des jeunes, de susciter leur esprit de volontariat et leur faire acquérir l'esprit de l'entreprenariat et les inciter à participer aux métiers agricoles.

Tout au long de la journée, les jeunes ont tour à tour suivi les exposés sur les jeunes et l' emploi dans le contexte covid ; citoyennété et participation des jeunes au developpement ; agriculture, une opportunité pour l'employabilité des jeunes ; nouvelles technologies de l'information et de communication vecteur de l'employabilité et de la compétitivité; volontariat, une alternative pour l'employabilité des jeunes.

La directrice de l'Agence congolaise pour l'emploi a souligné dans son exposé la nécessité pour les jeunes de développer eux- mêmes leurs propres compétences. Noelly Oyabiki Iwandza a insisté sur les qualités du postulant à l'emploi. Selon elle, il doit avoir non seulement la compétence, mais aussi le savoir-être et le savoir-faire. La crise sanitaire ayant bouleversé les habitudes dans les méthodologies de travail, elle a exhorté les jeunes à agir selon la nouvelle donne. « Notre façon de travailler est différente. Les jeunes doivent s'interesser à ce qui a changé. Les compétences numériques ont pris le pas. Les jeunes, aujourd'hui, utilisent les plateformes pour vendre leur compétence », a-t-elle fait savoir.

Pour développer leurs compétences, plusieurs opportunités s'offrent aux jeunes, notamment la possibilité d'avoir accès à des conférences à distance d'autant plus qu'avec la pandémie les cours se font à distance, les réunions se tiennent par visio conférence ou encore le client peut passer des commandes en ligne . « Ce sont des choses qui vont se poursuivre même après la Covid. Tout se fera à distance ou en virtuel », a-t-il indiqué.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X