Afrique: Le Président angolais met en exergue la vitalité de la CPLP

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a souligné samedi, à Luanda, la vitalité de la CPLP en tant que plateforme multilatérale de concertation des idées et de coordination des actions en faveur d'objectifs communs.

Lors de la séance solennelle d'ouverture de la XIIIe Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), João Lourenço a déclaré que le conclave définira la voie à suivre par l'organisation au cours des deux prochaines années.

Il a remercié et salué la présence de chacun, soulignant les difficultés et les contraintes de déplacements que la pandémie de covid-19 impose à tout le monde.

Au nom du peuple angolais, il a souhaité la bienvenue et a demandé à ses hôtes de profiter de l'hospitalité, de l'amitié et de la solidarité des Angolais.

Vendredi, le Conseil des ministres de la CPLP a approuvé l'accord de mobilité qui sera officialisé le même jour par les chefs d'État et de gouvernement des neuf États membres de la communauté.

L'Angola assumera ainsi la présidence tournante de la CPLP pour deux ans, avec pour devise « Construire et renforcer un avenir commun et durable ».

La CPLP est composée de l'Angola, du Brésil, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau, de la Guinée équatoriale, du Mozambique, du Portugal, de Sao Tomé et Principe et du Timor oriental.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X