Congo-Brazzaville: Téléphonie mobile - Vers un « free roaming » entre le Congo et le Tchad

L'Agence de régulation des postes et des communications électoniques (ARPCE) du Congo et l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes du Tchad (ARCEP) ont envisagé, vendredi par visioconférence, la mise en œuvre bientôt du « free roaming », afin de faciliter la mobilité des personnes entre les deux pays à travers la téléphonie mobile.

Le « free roaming » est un service proposé aux abonnés d'un réseau mobile qui leur permet d'utiliser leurs numéros de téléphone, pour émettre ou recevoir des appels, d'accéder à internet (roaming data) à des tarifs préférentiels lors de voyages dans les pays étrangers et dans les zones peu couvertes.

La réunion entre les experts des deux autorités de régulation intègre les dispositions de l'article 1er du protocole d'accord signé le 19 mars 2021 entre l'Arcep du Tchad et l'ARPCE du Congo, qui prévoit que « les deux parties sont tenues de mettre en place, dans leurs pays respectifs, un comité technique qui sera piloté par l'Autorité nationale de régulation et comprenant l'ensemble des opérateurs ».

Ces comités techniques ont pour but d'échanger préalablement avec les opérateurs nationaux, afin de recueillir les données techniques nécessaires à la consolidation et la mise en place de la grille tarifaire applicable dans le cadre de ce projet par les opérateurs des deux pays.

Le Conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC) avait, en effet, adopté « le règlement communautaire portant mise en place du free Roaming » dans les six pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Avec l'adoption de ce règlement, les frais relatifs au Roaming seront supprimés entre le Cameroun, le Congo, le Gabon, le Tchad, la Guinée équatoriale et la Centrafrique.

C'est dans cette perspective que le Congo et le Gabon, à travers leurs institutions de régulation, ont certifié, le 31 janvier 2020 à Brazzaville, l'effectivité du service qui permet, depuis le 1er janvier, aux abonnés des réseaux mobiles du Congo et Gabon d'utiliser leurs numéros de téléphone lorsqu'ils sont en déplacement.

« Un abonné d'un réseau de téléphonie mobile en déplacement au Congo ou au Gabon peut appeler ou être appelé et échanger des données avec son téléphone sans que cela puisse modifier son plan tarifaire », avait précisé le directeur général de l'ARPCE, Louis-Marc Sakala.

Lors de la conférence des régulateurs des télécommunications de l'Afrique centrale réunie à Malabo, les 6 et 7 août 2018, une feuille de route pour la mise en place du roaming à moindre coût dans la sous-région avait été adoptée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X