Cote d'Ivoire: Santé - Le Premier ministre Patrick Achi présente la vision du gouvernement pour faire de la Côte d'Ivoire un hub médical

17 Juillet 2021

Le Premier Ministre Patrick Achi a présenté, le 16 juillet 2021 à Abidjan, la vision du gouvernement sur l'appui à apporter aux acteurs du secteur de la santé pour faire de la Côte d'Ivoire un hub médical.

C'était lors du lancement du programme pour l'accès aux équipements médicaux en Afrique (AMEF) de la Société financière internationale (SFI), du Groupe de la Banque mondiale.

Le Chef du gouvernement a indiqué que l'ambition de l'Etat est d'accompagner le secteur privé, en l'aidant à trouver des solutions aux difficultés auxquelles il est confronté.

« Notre objectif est de faire en sorte que le secteur privé grandisse, et grandisse très vite. L'un des axes forts du projet de société que nous avons, est de faire en sorte que les Ivoiriens qui ont entrepris, qui ont créé des cliniques, aient la possibilité de passer de cliniques en centres hospitaliers, en hôpitaux sous-régionaux pour que la Côte d'Ivoire devienne une destination de tourisme hospitalier, un hub médical », a soutenu Patrick Achi.

Il a exprimé son soutien à la mise en œuvre du programme AMEF de la SFI qui va permettre l'acquisition d'équipements médicaux de pointe et relever le plateau technique des cliniques ivoiriennes, afin de fournir des soins de qualité. « Si on ne règle pas le problème de l'équipement de nos cliniques privées et de nos hôpitaux, cet objectif de voir le secteur privé grandir et créer des emplois sera un échec », a-t-il relevé.

Le programme AMEF est une plateforme conçue pour mettre en relation les entreprises du secteur de la santé qui ont besoin d'équipements médicaux, les fabricants d'équipements et des institutions financières. Il devrait permettre de fournir un financement de 300 millions de dollars aux PME dans le secteur de la santé. En Côte d'Ivoire, la banque partenaire de la SFI est NSIA Banque.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X