Algérie: L'acte de la représentation diplomatique marocaine, une tentative "désespérée" de saper l'unité de l'Algérie

Alger — Le parti Front des forces socialistes (FFS) a condamné, dimanche, dans les termes les plus fermes, la distribution par la représentation marocaine près l'ONU aux pays membres du Mouvement des Non-Alignés d'un document "provocateur odieux" dans une "tentative désespérée de saper l'unité de l'Algérie".

"Le FFS condamne, dans les termes les plus fermes, la distribution par la représentation du royaume marocain près l'ONU aux pays membres du Mouvement des Non-Alignés, d'une note à caractère provocateur odieux, dont la teneur n'est que mensonge et calomnie, dans une tentative désespérée d'attenter à notre chère patrie et de semer la division au sein de notre vaillant peuple uni", a affirmé le Premier secrétaire national, Youcef Aouchiche, dans un communiqué.

Et de rappeler "à ceux qui ont la mémoire courte que la Kabylie est une partie intégrante de l'Algérie et qu'à l'instar de toutes ses régions, elle a été un bastion de la révolution et des révolutionnaires. Elle le demeurera et ne saura faire cavalier seul en dehors de sa patrie".

"Que les promoteurs de la discorde sachent que leurs agissements et positions hostiles ne feront que renforcer l'attachement des Algériennes et Algériens, à la différence de leurs obédiences et appartenances, aux constantes et à l'unité de leur patrie et ne feront que raffermir la cohésion de son peuple", affirme encore le parti.

Rappelant que le Mouvement des Non-Alignés avait officiellement présenté, lors de la conférence de Bandung en 1955, la révolution algérienne avec une délégation conduite par le feu leader Hocine Ait Ahmed, le FFS considère "absurde la tentative de faire passer un document visant notre unité nationale et notre cohésion sociale à travers la tribune de ce Mouvement, opposé à tout ce qui est de nature à saper les fondements des Etats nationaux".

Affirmant que "seul, un grand Maghreb des peuples est à même de consolider l'indépendance de nos pays et de nous garantir la sécurité, la stabilité, le progrès et la prospérité", le FFS fait observer qu'une telle ambition "ne saurait être concrétisée qu'à travers la démocratisation de nos régimes et la résolution des questions en suspens dans l'espace maghrébin dans le cadre du dialogue, le bon voisinage et le respect des résolutions internationales".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X