Maroc: Tanger - Interdiction de la grillade des têtes de moutons dans les rues de la ville

Tanger — La commune de Tanger a décidé, dans le cadre des prérogatives conférées au président du conseil communal en matière de police administrative, d'interdire, d'une manière provisoire, la grillade des têtes de moutons du sacrifice dans les rues et les ruelles de la ville.

La commune a précisé, dans un communiqué, que cette décision se justifie par le souci de maintenir la propreté des rues et des ruelles de la ville, et d'assurer la sécurité routière et la santé publique, en plus de faire face aux effets négatifs du phénomène de grillade des têtes de moutons du sacrifice sur l'accumulation de déchets et la perturbation de la circulation, notant que cette opération vise à préserver la propreté de la ville, organiser cette activité et à éviter les dommages qui en résultent.

Elle a expliqué que cette décision réglementaire temporaire, qui n'affecte aucunement le rite de l'Aïd Al-Adha et les traditions qui l'accompagnent, "n'interdit pas de manière absolue de griller les têtes de moutons du sacrifice dans les rues, mais sa mise en oeuvre sera assurée par les autorités locales dans les lieux pouvant accueillir cette activité, avec la nécessité de se conformer aux consignes de l'administration et des autorités locales, en tenant compte du maintien du calme et en veillant à éteindre les feux allumés à la fin de l'activité".

Et dans le cadre des préparatifs pour l'Aïd Al-Adha, la commune de Tanger a veillé à mettre en place des dispositifs sécuritaires, sanitaires et logistiques, en phase avec les circonstances exceptionnelles que connaît le Maroc, en raison de la pandémie de la Covid-19, a relevé la même source.

La commune a fait savoir qu'elle a procédé, d'une manière provisoire, à l'aménagement d'un espace dans une parcelle, située dans la zone Ahrarin Sidi Driss, dédié à la vente du cheptel destiné au sacrifice de l'Aid.

Elle a ajouté qu'elle a, à travers ses services concernés, procédé à l'équipement du marché destiné à la vente du bétail en équipements nécessaires, dont l'eau, l'électricité et les installations sanitaires, avec une présence permanente des éléments de Forces auxiliaires et de la sûreté nationale, appuyés par une équipe d'une société de sécurité privée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X