Tunisie: Covid-19 | Le Conseil régional de l'Ordre des médecins de Tunis met en garde contre l'automédication et les retards de diagnostic

18 Juillet 2021

Le Conseil régional de l'Ordre des médecins de Tunis (CROM) a mis en garde, dimanche, contre les risques de l'automédication et les retards de diagnostic liés au Covid-19.

« Conscient que l'automédication et le retard de diagnostic qu'elle engendrerait, pourraient expliquer, du moins en partie, le taux élevé de mortalité des suites du Covid-19, le bureau du CROM lance un appel de sensibilisation auprès de la population générale et auprès des pharmaciens, et collaborateurs étroits, pour que les patients symptomatiques soient adressés, sans attendre, en consultation », lit-on dans une déclaration rendue publique ce dimanche par le conseil.

Et d'expliquer que « le bureau du CROM de Tunis a été interpellé par une multitude de témoignages émanant de confrères de 1ère ligne, mais aussi des urgences, au sujet du retard que met les patients Covid-19 pour consulter et de son impact sur leur pronostic vital ».

Il s'agit souvent de patients qui bénéficient d'un test rapide dans une officine et qui reçoivent dans la foulée, un lot de médicaments et de compléments alimentaires, sans examen clinique ni éventuelle évaluation para-clinique et sans suivi médical ultérieur, précise la déclaration.

Un test rapide négatif chez un patient symptomatique n'élimine pas le Covid-19, le diagnostic pouvant être retenu par le médecin traitant, sur d'autres arguments, a tenu à rappeler le bureau du CROM.

Le test rapide devrait être réalisé par le médecin traitant, en cas de symptômes, durant la consultation car il ne constituerait qu'une partie de la prise en charge diagnostique et thérapeutique, qu'il soit positif ou négatif, souligne le bureau du CROM de Tunis.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X