Congo-Kinshasa: La dépouille du cardinal Laurent Monsengwo attendue à Kinshasa

Arrivée du cercueil du cardinal Monsengwo sur le tarmac de l’aéroport de Ndjili, en RDC, le 18 juillet 2021.

En République démocratique du Congo (RDC), l'avion en provenance de Paris transportant la dépouille du cardinal Laurent Monsengwo est attendu dans l'après-midi de ce dimanche 18 juillet, à l'aéroport de Kinshasa. L'ancien archevêque de la capitale de la RDC s'est éteint le 11 juillet dernier, à l'âge de 81 ans, à Versailles, près de la capitale française. Il aura consacré une grande partie de sa vie à lutter pour la démocratie. À l'aéroport international de Ndjili, certaines personnalités ont commencé à arriver et d'autres sont attendues pour accueillir les restes du prélat défunt.

Beaucoup de personnalités sont attendues, comme le Premier ministre, ministres, présidents des deux chambres et puis bien sûr des représentants des églises. Des députés sont déjà là - tous bords politiques confondus - même la rapporteure adjointe de l'Assemblée, Colette Tshomba, qui racontait les différends entre son camp, celui de Joseph Kabila, et le cardinal Monsengwo qui s'est toujours montré critique envers les régimes en place. « Il n'était pas toujours compris. Les gens le soupçonnaient de vouloir faire de la politique », expliquait-elle.

#RDC #Monsengwo : les présidents des deux chambres arrivent ensemble. « Il était sévère (avec la classe politique). On est sévère qd on veut du bien. C'est l'attitude tt bon parent. Nous mêmes nous avons changé suite à ses conseils. Il n'a abandonné personne », dit @CMbosoNkodia

L'émotion était déjà au rendez-vous, ce matin... Il y avait les prêtres de l'archidiocèse de Kinshasa qui évoquaient l'engagement du cardinal pour l'amélioration des conditions de vie de la population. « Il a été le premier à critiquer les résultats des élections de 2006 et depuis, il n'a pas arrêté de se lever contre l'injustice », rapporte l'un d'eux avec ferveur.

Il y avait aussi des étudiants et des étudiantes qui ont bénéficié de la bourse Laurent Monsengwo. « Grâce à lui, ce pays a été des médecins, des avocats, des architectes et même des journalistes, comme moi », explique l'une d'elles, la gorge serrée.

Tous vantent le bon père, dur, exigeant mais compréhensif face aux difficultés de la vie. C'est ce que racontait aussi l'une de ses petites nièces, future chirurgienne. Elle se souvient d'avoir été mécontente de ses résultats au baccalauréat. Le cardinal a insisté sur l'importance de ce qui se trouvait dans sa tête et son cœur.

#RDC #Monsengwo : « le cardinal a beaucoup fait pour que le pays reste uni. Il faisait beaucoup de navettes entre Kinshasa at Gbadolite. Il avait plus d'un tour dans ses manches. Il a tout fait pour que la classe politique se mette ensemble pour parler. », dit @PLukwebo

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X