Ile Maurice: Sécurité routière - Introduction de la zone de limitation de vitesse de 30-40 km/h à Port-Louis

communiqué de presse

Le concept de la zone de limitation de vitesse de 30-40 km/h à Port-Louis a été présenté ce matin par le ministre du Transport routier et du Métro léger, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, M. Alan Ganoo, lors d'une cérémonie organisée au Conseil Municipal de Port-Louis.

Par ailleurs, lors de cette cérémonie, les gagnants d'un concours national de dessin sur la sécurité routière, organisé par le ministère du Transport routier et du Métro léger, ont été récompensés. Le Maire de Port-Louis, M. Mahfooz Moussa Cadersaib Hossen ainsi que d'autres personnalités, étaient présents.

Dans son allocution, le ministre a souligné que le concept des limites de vitesses dans les villes et les grands villages de Maurice est inspiré par la campagne des Nations Unies 'Streets for Life' qui prône l'introduction d'une limitation de vitesse de 30 km/h dans les grandes villes à travers le monde pour assurer un environnement sûr, sain, vert et vivable.

Il a annoncé que cette campagne a été d'abord introduite à Port-Louis, sur une base pilote, où des limitations de vitesse de 40 km/h seront appliquées sur les routes principales et à 30 km/h sur les routes latérales. Les panneaux routiers requis concernant les nouvelles limitations de vitesse seront affichés, a-t-il déclaré.

M. Ganoo a mis en exergue les avantages de cette initiative, à savoir une meilleure sécurité routière pour les piétons et les cyclistes. Il a déclaré que cela est conforme à la stratégie nationale sur la sécurité routière 2021-2025, « des routes plus sûres », et contribuera à réduire le nombre de victimes de la route.

Il a en outre déploré que la vitesse excessive continue d'être un facteur de risque clé dans les accidents de la route. Une seconde d'imprudence peut avoir des conséquences irréversibles, a-t-il observé.

Selon l'agence de santé des Nations Unies, une réduction de 5% de la vitesse moyenne peut entraîner une réduction de 30% du nombre d'accidents de la route mortels, et les piétons adultes ont près de 80% de chances de survivre à un impact à 30 km/h alors qu'ils ont 80% de risque de ne pas survivre à une collision à 50 km/h, a informé le ministre.

Le ministre Ganoo a souligné qu'il y a quelque 1,25 million de victimes d'accidents de la route chaque année et que les accidents de la route sont la principale cause de décès des jeunes âgés de 15 à 29 ans. Quant à Maurice, nous avons eu jusqu'à présent, 54 victimes contre 61 l'an dernier, et les accidents de la route représentent des coûts de Rs 6 milliards, a-t-il dit.

Tout en réitérant la détermination du Gouvernement à assurer la sécurité routière, le ministre a rappelé d'autres mesures clés mises en place pour lutter contre les incidents de la circulation routière, à savoir la politique de tolérance zéro pour la conduite en état d'ébriété et des sanctions sévères.

S'agissant du concours national de dessin sur la sécurité routière, le ministre Ganoo a tenu a félicité les participants, ainsi que leurs parents qui les ont guidés. Selon lui les participants ont eu l'occasion de développer leur créativité, leurs compétences et leurs connaissances en matière de sécurité routière.

Notre objectif était de transformer les jeunes participants en messagers de la sécurité routière auprès de leurs amis et de leurs parents, a-t-il affirmé.

Le but, a dit le ministre, était aussi de leur inculquer dès leur plus jeune âge la culture de courtoisie, de respect et de discipline qui est essentielle sur la route. Il a rappelé que quelque 700 éducateurs du primaire ont reçu une formation sur la sécurité routière pour à leur tour sensibiliser leurs élèves en la matière.

M. Ganoo a aussi parlé de l'importance d'assurer la sécurité de tous les usagers de route. Il a fait ressortir que toutes les quatre minutes, on perd un enfant prématurément sur les routes de ce monde, alors que beaucoup d'autres sont blessés et sont laissés souvent gravement handicapés. Ces événements traumatisants causent d'immenses souffrances et de deuils, a-t-il ajouté.

Il a de plus lancé un appel à tous pour défendre la cause de la sécurité routière car cela nous concerne tous.

Concours national de dessin sur la Sécurité Routière

Le concours de dessin ciblait les élèves du primaire et portait sur le thème «Street for Life». Il a été organisé dans le cadre d'une campagne de sécurité routière qui a été lancée lors de la 6e United National Global Road Safety Week qui s'est tenue du 17 au 23 mai 2021.

Quelque 175 candidatures ont été reçues. Les douze meilleures œuvres ont été récompensées. Le gagnant a reçu un chèque de Rs 10 000, le premier finaliste, Rs 7 000 et le deuxième, Rs 5 000. Les autres participants ont reçu chacun Rs 3 000.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X