Soudan: 14 milliards de dollars de dette annulée

Le Soudan a obtenu l'annulation de 14,1 milliards de dollars de sa dette envers ses créanciers du club de Paris, a indiqué le ministère soudanais des Finances dans un communiqué publié le 16 juillet.

Pour se débarrasser du fardeau de sa dette, afin de financer son développement, le Soudan bénéficie depuis la fin du mois de juin de l'initiative PPTE du FMI et de la Banque mondiale. Le gouvernement espère désormais voir 90% de la dette extérieure annulée par les créanciers d'ici à la fin de l'initiative.

Selon les autorités, ce montant représente 60% de la dette totale du pays envers les membres du Club de Paris, estimée à 23,5 milliards de dollars. Le reste de la dette a été rééchelonné, conformément aux conclusions issues des négociations qui ont eu lieu entre le Soudan et ses créanciers.

Fin juin, le Soudan avait atteint le point de décision de l'initiative PPTE (pays pauvres très endettés) de la Banque mondiale et du FMI après un long processus engagé par les autorités de transition pour réintégrer le système financier international suite à des décennies d'exclusion.

Conduites par le Premier ministre Abdalla Hamdok, les réformes du gouvernement en place ont permis de solder les arriérés de l'Etat soudanais envers ses principaux bailleurs de fonds multilatéraux, une des conditions nécessaires pour permettre au pays est-africain de bénéficier de l'initiative. Celle-ci, à laquelle seront ancrés d'autres programmes d'allègement de la dette devrait permettre de réduire la dette extérieure totale du Soudan de 90%, soit 50 milliards de dollars sur un total de 56,2 milliards de dollars, selon le FMI.

« Les pays du Club de Paris ont salué les réformes économiques nécessaires mises en œuvre par le gouvernement soudanais pour arrêter la détérioration économique continue et les coûts économiques et sociaux de ces réformes pour le peuple soudanais. Ils ont également reconnu l'importance des réformes économiques de base pour fournir les bases nécessaires pour les plans de développement nationaux et la réduction de la pauvreté, et [... ] ont confirmé leur intention d'annuler 100 % de leurs créances restantes une fois le point d'achèvement PPTE atteint », a indiqué sur twitter le ministère des Finances.

Il sied de souligner que l'accord signé avec les créanciers du Club de Paris prévoit qu'aucun remboursement de dette ne sera effectué par Khartoum, au cours de la période de mise en œuvre de l'initiative PPTE. Hormis les pays membres du Club de Paris, le pays est également endetté envers le Koweït, l'Arabie Saoudite, la Chine, l'Inde et les Emirats arabes unis. Cette dette était estimée à 29,9 milliards de dollars à la fin 2020.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X