Burkina Faso: Prestation de serment des 15 nouveaux commissaires de la CENI - L'audience reportée sine die

19 Juillet 2021

Le Conseil constitutionnel n'a pas ordonné la prestation des 15 nouveaux commissaires de la Commission nationale indépendante (CENI), qui devait avoir lieu, le lundi 19 juillet 2021, dans la salle d'audience de l'institution, à Ouagadougou. L'audience a, donc, été renvoyée sine die par le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou.

Le lundi 19 juillet 2021, au Conseil constitutionnel, à Ouagadougou, journalistes et membres du gouvernement dont le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale Clément Sawadogo, ont attendu environ une heure d'horloge. Et pour cause, les 15 nouveaux commissaires de la CENI doivent, conformément à la loi, prêter serment devant le Conseil constitutionnel avant leur prise de fonction effective. Les « 10 sages » du Conseil constitutionnel, après avoir pris place au présidium, ont aussitôt ordonné au huissier de faire entrer les prestataires de serment.

Mais, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, avant la cérémonie solennelle de prestation de serment, a déclaré que le dossier de prestation de serment n'est pas en l'état pour être « traité ». Par conséquent, il a ordonné le renvoie sine die de l'audience de prestation de serment. Cette ordonnance de l'institution juridictionnelle intervient à un moment où le Chef de file de l'opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), à travers un communiqué, récuse la qualité d'un des membres de la CENI et subordonne sa participation par le remplacement dudit membre.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X