Nigeria: 13 policiers tués par des «bandits» dans une nouvelle attaque

Luka étudiait au Collège fédéral d'agriculture dans l'État de Yobe, lorsque des hommes armés ont ouvert le feu dans son dortoir. Blessé par balles au niveau du torse, des jambes et des bras, il a repris conscience à l'hôpital, mais 44 de ses camarades ont été tués. Il a survécu peu après à une autre attaque.

Une nouvelle attaque de « bandits » au Nigeria. Des voleurs de bétail ont tué, dimanche 18 juillet, treize policiers dans l'État de Zamfara, dans le nord-ouest du pays. Les forces de l'ordre répondaient à « un appel de détresse » des résidents concernant une attaque imminente des malfaiteurs, lorsque les policiers ont été pris en embuscade, selon une porte-parole de la police locale.

La patrouille de police a été attaquée dans le village de Kurara Moto, dans le district de Bungudu, dimanche 18 juillet dans l'après-midi.

Plus tôt dans la journée, les « bandits », comme on surnomme les kidnappeurs et voleurs de bétail dans cette région, s'en étaient déjà pris à deux autres villages.

Dans le premier village, ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, au deuxième, ils ont tué une personne et pillé quelques magasins, avant de s'en prendre aux 13 policiers, à Kurara Moto, selon des témoins. C'était pour prévenir une attaque imminente des malfaiteurs que les policiers avaient été déployés. Ils n'ont pas survécu.

Un porte-parole de la police a annoncé que des recherches sont en cours pour tenter de retrouver les « bandits », connus pour s'abriter dans les zones boisées de la forêt de Rugu qui s'étend notamment dans l'État de Zamfara. Dans cette région, depuis une dizaine d'années, des groupes criminels terrorisent les populations.

Le gouverneur de l'État de Zamfara, Bello Matawalle, a condamné le meurtre des 13 policiers et promis de traduire les auteurs en justice. Jusqu'ici, aucun déploiement militaire ni accord avec les bandits n'ont permis d'endiguer la vague de violence.

La dernière embuscade contre les forces de l'ordre remonte à avril dernier.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X