Seychelles: Le pays échange75 millions de dollars de bons du Trésor en obligations, réduisant ainsi les risques

Les Seychelles ont échangé 75 millions de dollars de bons du Trésor contre des Obligations à échéance variable dans le cadre de leur récente opération de gestion du passif, a déclaré lundi un haut responsable.

L'opération de gestion du passif a été menée par le biais d'une restructuration de la dette le 14 juillet où, conformément à l'article 7 de la loi de 2008 sur la gestion de la dette publique, le gouvernement a échangé des bons du Trésor éligibles contre des Obligations.

"L'objectif était de convertir des bons du Trésor avec des échéances de 182 jours et 365 jours en Obligations avec des échéances de trois, cinq et sept ans, où l'objectif était de convertir un montant de 1,2 milliard de SCR (75 millions de dollars)", le chef analyste de la dette du ministère des Finances, Dick Labonte, a déclaré lors d'une conférence de presse.

Parmi les bons du Trésor échangés au cours de l'opération, 25 % du montant total étaient ceux d'une échéance de 182 jours, les 75 % restants étant ceux d'une échéance de 365 jours. La plupart des bons provenaient d'institutions de dépôt telles que les banques.

Dans une brève présentation, la directrice de la division des marchés financiers de la Banque centrale des Seychelles, Gina Rosette, a également partagé que la plupart des échanges ont été effectués pour les bons du Trésor à 3 ans, d'une valeur totale de 28 millions de dollars (462 millions de SCR).

L'allocation des Obligations à 5 ans était d'un montant de 24,5 millions de dollars (298 millions de SCR) alors que les bons du Trésor à 7 ans étaient de 22 millions de dollars (358 millions de SCR).

M. Labonté a déclaré qu'ils avaient la capacité de convertir jusqu'à 1,5 milliard s'il y avait de la demande, mais ils sont très satisfaits du montant qu'ils ont réussi à échanger, car cela donnera au pays une plus grande soutenabilité de la dette, en réduisant les taux d'intérêt et le risque de refinancement.

« Avoir beaucoup de bons du Trésor s'accompagne d'un risque de refinancement élevé, où nous nous retrouvons à émettre en permanence de nouveaux bons du Trésor afin de rembourser ceux arrivés à maturité et cela s'accompagne également d'un taux d'intérêt élevé, ce qui n'est pas durable dans le climat économique actuel. » il ajouta.

M. Labonte a déclaré que la projection financière du pays dans trois ans - lorsque le premier de ces Obligations arrivera à échéance - est positive et permettra les paiements de ces Obligations car ils s'attendent à ce que le budget des Seychelles ne fonctionne plus sur un déficit d'ici là.

Cela survient une semaine après que le gouvernement des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a annoncé que le Fonds monétaire international (FMI) a conclu un accord au niveau des équipes d'experts sur un montant de 107 millions de dollars dans le cadre de la facilité de fonds élargie pour aider à soutenir le programme de réforme économique du pays.

Certaines des mesures à prendre dans le cadre de la réforme économique comprennent l'amélioration de la viabilité de la dette des Seychelles, l'environnement des affaires et la réforme de l'administration publique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X