Afrique de l'Ouest: Une suspicion de match truqué secoue le football ghanéen

Dakar — Le football ghanéen se trouve de nouveau secoué par de fortes accusations trucage de match lundi, au lendemain de la dernière journée du championnat ghanéen jouée ce week-end.

Des informations de presse font état du trucage du résultat du match remporté largement (7-0) par AshanthiGold aux dépens d'Inter Allies

"Des images vidéo publiées lundi montrent un footballeur d'Inter Allies marquer deux buts contre son camp", rapportent des médias locaux.

Dans un entretien avec une radio FM de Kumasi, le joueur incriminé, défenseur central, reconnait avoir marqué délibérément contre son camp pour faire échouer le plan d'un syndicat de parieurs.

"J'ai entendu dire dans notre hôtel que mon équipe devait perdre le match sur le score 1-5, j'ai décidé de gâcher ce pari parce que je ne cautionne pas ces choses-là", a-t-il dit.

"Après le match, le staff m'a félicité d'avoir gâché le plan des parieurs", a-t-il ajouté, rappelant avoir promis à son entraîneur que s'il le faisait entrer, il fallait mettre fin à ce pari.

"Et après le match, mes coéquipiers m'ont félicité", a-t-il poursuivi.

Dans un communiqué repris par les médias locaux, la Fédération ghanéenne de football (GFA) a annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce match de la 34e journée de la Premier League du Ghana entre l'Ashanti Gold SC et l'Inter Allies FC, rencontre jouée samedi au Len Clay stadium, à Obuasi.

La direction du club Inter Allies Football Club, relégué en D2 ghanéenne, a aussi annoncé l'ouverture d'une enquête après que son attention "a été attirée par une vidéo en circulation concernant le match de Premier League du Ghana entre le Club et Ashanti Gold SC au stade Len Clay le 18 juillet 2021".

"La dite vidéo montre un joueur de l'Inter Allies, Hashmin Musah marquant 2 buts délibérés contre son camp. La direction condamne toute conduite et activité qui compromettent l'intégrité du jeu", ajoute le club ghanéen.

Il précise que sa direction "a ouvert une enquête interne dirigée par Paul Parker Atitsogbui pour examiner la question et conseiller la direction en conséquence", souligne le club ghanéen.

En 2018, un ancien président de la GFA, Kwesi Nyantakyi, contraint à la démission par un scandale de corruption, avait été banni à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre, aux niveaux national et international) par la chambre de jugement de la commission d'éthique indépendante de la FIFA.

La même année, l'arbitre ghanéen Joseph Lamptey, qui avait officié lors du match Afrique du Sud-Sénégal, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, a été suspendu à vie par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Ce match avait opposé l'Afrique du Sud au Sénégal, le 12 novembre 2016. Il avait été rejoué, avec à la clé une victoire de l'équipe sénégalaise (2-1) qui a pu ainsi valider son ticket pour "Russie 2018".

La sanction contre Lamptey avait été prise par la commission de discipline et la commission de recours de la Fifa pour violation de l'article 69, alinéa 1 (influence illégale sur le résultat d'un match) du code disciplinaire de la Fifa.

Dans son communiqué, l'instance mondiale du football avait fait valoir qu'après les conclusions de l'enquête du TAS, l'arbitre ghanéen est reconnu coupable d'avoir volontairement pris de mauvaises décisions dans la rencontre "dans le seul but de permettre qu'un certain nombre de buts soient marqués afin que des parieurs puissent toucher leurs gains".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X