Afrique Centrale: Le FMI valide le programme de financement établi en commun avec la RDC

En RDC, le ministre des Finances et le représentant résident du Fonds monétaire international se sont vus lundi 19 juillet. L'occasion pour Gabriel Leost d'informer officiellement Nicolas Kazadi de la décision du conseil d'administration du FMI de valider un programme établi en commun.

Ce programme de financement du FMI à la République démocratique du Congo devrait permettre, en échange de réforme et du maintien de certains indicatifs, le décaissement de 1,5 milliard de dollars sur trois ans.

À l'issue de cette rencontre, les deux hommes en ont profité pour répondre à quelques questions de la presse. Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a insisté sur l'intérêt de ce programme avec le FMI.

« Beaucoup de gens se demandent si le programme va régler tous nos problèmes. Non, le programme va nous ouvrir la voie au règlement de tous nos problèmes, a détaillé le ministre. Le programme avec le FMI est important parce qu'il nous permet d'attester des progrès que nous réalisons. Mais ce qui est important, c'est que le programme conclu avec le FMI n'est pas le programme du FMI, mais c'est notre programme que nous voulons faire valider par le FMI. Nous avons un programme que nous avons fixé depuis 2019 et quand vous regardez tous les objectifs que nous avons fixés : que ce soit l'accroissement des recettes, l'assainissement de la fiscalité, l'amélioration de la transparence du secteur minier... Ce sont des objectifs qui nous sont propres ».

« J'irais même plus loin, a poursuivi Nicolas Kazadi. Je ne me souviens pas qu'il y ait un seul gouvernement qui ait décidé des objectifs différents, du moins dans cette dernière décennie. Maintenant, dans la pratique, il faut le réussir et le premier courage, c'est de dire, "venez, vous, FMI, nous vous prenons à témoin pour voir comment nous faisons nos progrès et nous vous demandons de venir nous assister sur le plan technique pour que nous y parvenions dans les meilleures conditions". C'est ça le programme avec le FMI ».

Le ministre en a également profité pour détailler certains des objectifs de ce programme. La RDC s'est engagée à doubler ses réserves de change en trois ans et à contenir l'inflation à 6%. Le représentant du FMI a lui rappelé que les prêts du FMI étaient à l'heure actuelle à un taux 0, qu'ils étaient donc très avantageux pour la RDC.

#RDC #FMI : le représentant du FMI dit que les objectifs quantitatifs peuvent être rediscutés pour prendre compte de l'évolution de l'économie mondiale avec le Covid. Si la situation se dégrade ou s'améliore, ça sera rediscuté lors des revues périodiques

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X