Mali: Élections présidentielle et législatives en février et mars avec qui et comment ?

19 Juillet 2021

La junte a donné le calendrier des prochaines élections présidentielle et législatives.

Les premiers tours de la présidentielle et des législatives auront lieu le 27 février 2022, et d'éventuels seconds tours respectivement les 13 et 20 mars, a précisé lors d'une conférence de presse le ministre de l'Administration territoriale, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, le 15 juillet dernier, selon Rfi.

Ce double scrutin s'inscrit « dans le cadre strict du respect de la durée de la transition, c'est-à-dire 18 mois », avait-t-il souligné. Cet engagement a été réitéré deux jours plus tard à la délégation de l'Union africaine conduite par Adékunlé Adéléké, président en exercice du Conseil paix et sécurité de l'organisation panafricaine.

Par cette annonce, la junte répond ainsi - pour la première fois et de façon concrète - aux attentes de la communauté internationale exprimées au Conseil de sécurité de l'Onu début avril, lorsque les États-Unis ont réclamé un « calendrier définitif confirmant les dates du processus électoral », selon France 24.

Les acteurs politiques maliens sont donc attendus sur la mise en œuvre de cet engagement, quand on sait que les positions restent très éloignées sur le sujet. Le site Internet dw.com a indiqué le 5 juillet que « La question de la création d'un organe unique chargé de gérer les prochaines élections, notamment la présidentielle de février 2022, divise jusqu'au sommet de l'État ».

Par exemple, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, chef du Mouvement patriotique pour le renouveau (Mpr), l'un des leaders qui ont précipité la chute de l'ancien Président Ibk et son ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Maiga, ne seraient pas sur la même longueur d'ondes, concernant ce dossier, selon le confrère en ligne.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X