Congo-Kinshasa: Hommage national au Parlement pour le cardinal Laurent Monsengwo

Dans la tribune, on retrouve les présidents Félix Tshisekedi de RDC et Denis Sassou-Nguesso du Congo-Brazzaville accompagnés de tout un parterre d'officiels et de fidèles. C'est le cardinal Fridolin qui officie pour cette messe d'exception. Il en a profité pour expliquer comment il fallait rendre hommage à cet homme d'église qui a tant œuvré pour la démocratisation dans son pays.

« La meilleure façon d'honorer la mémoire de ce personnage, c'est de s'engager résolument pour que les richesses immenses, dont dieu a doté notre pays, servent réellement au bien de nos populations et non à un petit groupe de privilégiés, a déclaré le cardinal Fridolin Ambongo. On ne peut rendre hommage à la mémoire du cardinal Laurent Monsengwo, si on laisse la population croupir dans la misère, alors que les gouvernants vivent dans l'opulence et l'impunité. »

Le cardinal Fridolin Ambongo a donc eu des mots très forts. En République démocratique du Congo, les représentants de l'Église catholique ne mâchent généralement pas leurs mots. Face aux présidents Tshisekedi et Sassou-Nguesso, le cardinal Laurent Monsengwo n'aurait sans doute pas fait autre chose, fait remarquer l'un des prêtres présents, que de lancer un appel aux dirigeants et politiques de son pays, pour le bien des peuples.

Avant le cardinal Ambongo et cette messe, tous ceux qui ont témoigné, membres de sa famille biologique et de son Église, ont vanté son caractère bien trempé, son combat pour la justice et contre la médiocrité.

Ce mardi, le visage du cardinal Monsengwo est placardé partout, il y a notamment des affiches géantes sur les murs du palais du peuple, avec ce message : « Laurent Monsengwo, tout un symbole pour la nation ». Il y a aussi une chorale qui chante des chants religieux, dont certains ont été composés par le défunt lui-même.

Lors de cette cérémonie, Laurent Monsengwo a été décoré à titre posthume par le président Tshisekedi. Ensuite les Congolais vont pouvoir se recueillir devant son cercueil et lui rendre hommage librement une partie de la journée.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X