Ouganda: JO 2020 - L'haltérophile ougandais disparu finalement retrouvé

Julius Ssekitoleko, l'haltérophile ougandais disparu depuis vendredi 16 juillet au Japon a été retrouvé « sain et sauf ». L'annonce a été faite ce mardi 20 juillet la police japonaise.

L'affaire a fait beaucoup parler. Julius Ssekitoleko avait disparu de l'hôtel d'Izumisano, près d'Osaka (ouest) où il était logé avec le reste de la délégation de son pays. Mais ce mardi, un responsable de la police d'Osaka a confié à l'AFP qu'il a été retrouvé.

« Aujourd'hui (mardi), l'homme a été retrouvé dans la préfecture de Mie (centre) sans aucune blessure et sans aucune implication criminelle... Il avait sur lui sa pièce d'identité et s'est lui-même identifié. Nous ne savons pas à qui nous devons renvoyer l'homme, à l'équipe ou à l'ambassade », a indiqué ce responsable.

Dans sa fuite, le sportif de 20 ans a voyagé jusqu'à Nagoya puis vers la préfecture de Gifu, avant de se rendre vers le sud, à Mie. "Il a été retrouvé dans une maison appartenant à des gens en connexion avec lui", a précisé le responsable de la police, ajoutant que le sportif n'avait opposé "aucune résistance. Nous continuons à l'interroger sur ses motivations".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X