Seychelles: Nature Seychelles vend des pies chanteuses via la nouvelle plate-forme - NFT

Cherchant des nouveaux moyens pour soutenir les programmes à long terme alors que les financements traditionnels se tarissent, Nature Seychelles, avec le soutien de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et de la Fondation Porini, a lancé lundi la première espèce numérique au monde.

Selon Nature Seychelles, la pie chanteuse ou shama des Seychelles est proposé à la vente en tant que tout premier objet de collection numérique de la nature, un jeton non fongible pour la conservation. Chaque jeton sera une représentation d'un oiseau protégé vivant actuellement dans la réserve spéciale de l'île Cousin aux Seychelles, qui sont tous connus et peuvent être identifiés grâce à un système unique qui inclut également tous les aspects de leur biologie.

Les jetons non fongibles sont des jetons qui peuvent être utilisés pour représenter la propriété d'objets uniques. Écrits sur une blockchain, ils ne peuvent avoir qu'un seul propriétaire officiel à la fois.

Selon le site Web Verge.com, les NFT sont conçus pour vous donner quelque chose qui ne peut pas être copié : la propriété de l'œuvre. Pour le dire en termes de collection d'art physique : n'importe qui peut acheter une estampe de Monet. Mais une seule personne peut posséder l'original.

Nirmal Shah, directeur général de Nature Seychelles, une organisation à but non lucratif de conservation de l'environnement, a déclaré qu'étant donné que "les sources traditionnelles de financement se sont taries, nous avons besoin de moyens innovants pour soutenir les programmes à long terme qui sont la pierre angulaire d'une conservation réussie".

"La pie chanteuse des Seychelles nous emmènera dans les eaux inexplorées des jetons numériques pour la conservation, avec une édition limitée des 59 premiers objets de collection - représentant un" jumeau numérique "de cet oiseau vivant en voie de disparition. Ce n'est que le début des expériences pour trouver de nouveaux flux de revenus pour la conservation », a déclaré M. Shah.

Tous les bénéfices de la vente initiale iront directement à Nature Seychelles pour soutenir les efforts de conservation en cours.

Parlant de la façon dont l'idée est devenue réalité, M. Shah a expliqué que "peu de temps après le début de la pandémie, j'ai écrit un blog intitulé" Next-Gen Conservation "où j'ai dit que les organisations internationales, les techniciens et les acteurs de la conservation sur le terrain doivent se réunir pour construire une nouvelle architecture pour la conservation.

« L'UICN en a pris note et nous sommes très reconnaissants envers les personnes clés de l'UICN et de la Fondation Porini. Sans eux, les Digital Nature Collectibles seraient restés une excellente idée, et rien de plus », a déclaré M. Shah.

Les personnes intéressées peuvent effectuer leur achat sur le site Web de la Fondation Porini avec des prix allant de 10 $ à 10 000 $.

Il existe plusieurs façons pour une personne de montrer, partager, échanger ou exposer ses objets de collection naturels. Le plus simple est d'utiliser l'application dédiée qui sera disponible pour une utilisation sur les téléphones mobiles.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X