Cote d'Ivoire: Anne Ouloto au peuple Wê - « La reconnaissance n'a rien de honteux... »

20 Juillet 2021

Dans l'optique de créer un cadre de fraternité et de solidarité, les filles et fils du peuple wê se sont retrouvés le lundi 19 juillet 2021, au district d'Abidjan-Plateau.

A cette occasion, les chefs des régions du Guémon et du Cavally ont dit leur reconnaissance au le Président de la République, Alassane Ouattara, qui a bien voulu faire de nouveau confiance à leur fille Anne Désirée Ouloto en lui confiant le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation.

Pour ces gardiens de la tradition, il est important d'exprimer leur gratitude à Alassane Ouattara pour la confiance placée en leur fille, mais également pour le développement qu'il apporte au pays, en général, et à leurs différentes régions, en particulier. C'est pourquoi ils tiennent à le rencontrer et lui traduire de vive voix leur reconnaissance.

Emboîtant le pas aux chefs, les femmes wê ont exprimé leur volonté de dire également merci au Chef de l'Etat.

Quant à la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation, Anne Désirée Ouloto, par ailleurs présidente du Conseil régional du Cavally, elle a invité ses frères à emprunter la voie des chefs. C'est-à-dire être reconnaissants envers Alassane Ouattara pour tout.

Heureuse d'avoir à ses côtés ses parents, la ministre a soutenu qu'il est important d'avoir l'approbation des chefs dans tout ce que l'on entreprend. Invitant tout le peuple wê à suivre les chefs, elle soutient : « la reconnaissance n'a rien de honteux. L'essentiel est d'avancer et de vivre fraternellement dans les régions du Guémon et du Cavally sans distinction de formation politique. »

Approuvant le message de la ministre, les différentes organisations desdites régions (jeunes, cadres, élus, mutuelles, handicapés...) ont dit leur fierté d'avoir une sœur engagée et déterminée à faire avancer le peuple wê dans la solidarité tout en lui apportant le développement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X