Ile Maurice: Harvesh Seegolam - «L'indépendance de la Banque centrale est un principe sacro-saint»

Afin d'endiguer la crise, la Banque de Maurice a dû adopter un éventail de solutions conventionnelles et non conventionnelles. Car il fallait agir urgemment, se concerter et trouver des solutions réelles à des problèmes inédits.

C'est en substance ce qu'affirme le Gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegolam, à Business Magazine. Commentant les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) selon lesquelles il faudrait que la Mauritius Investment Corporation passe sous le contrôle de l'État et soit financé par la politique budgétaire, il soutient qu'à ce stade, il est impératif de conserver l'institution comme une subsidiaire de la Banque de Maurice afin qu'elle puisse soutenir les entreprises systémiques et viables touchées par la pandémie et créer de la richesse pour les générations à venir.

C'est en couverture de Business Magazine, ce mercredi 21 juillet, un numéro accompagné du magazine Lifestyle, disponible aux points de vente habituels et à consulter en version numérique dans l'espace Kiosk de business-magazine.mu : https://www.business-magazine.mu/

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X