Gabon: Lambaréné - La tabaski a été célébrée en union avec Allah

21 Juillet 2021

Mardi 20 Juillet 2021 : la communauté musulmane, à travers le monde entier, a célébré la fête de la Tabaski. Le Gabon, de par les fidèles musulmans répartis dans toutes ses province, n'est pas resté en marge de cette festivité. À Lambaréné, la communauté musulmane s'est réunie dans les mosquées, afin de prier pour la paix et l'unité avant de sacrifier des bêtes en action de grâce à leur Seigneur.

Mobilisés dans les mosquées de la ville du Grand Blanc, les fidèles musulmans, à l'instar de ceux du monde entier, ont commémoré la solennité de "l'Aïd el kebir ou Tabaski", une célébration qui solde le calendrier musulman. Au sein de la mosquée d'Isaac, dans le deuxième arrondissement de la commune de Lambaréné, l'on pouvait observer le respect partiel du dispositif sanitaire. À savoir, « le port du masque obligatoire pour les non vaccinés », l'utilisation de tapis de prière et gel hydroalcoolique individuels, ainsi que les distanciations physiques.

Dans son prêche, Alpha Saliou Diallo, Imam Central de Lambaréné, par ailleurs représentant de la Communauté musulmane du Moyen-Ogooué, a exhorté les fidèles à célébrer cette fête avec joie et à être généreux avec les voisins musulmans ou non, et les démunis. Il a, ensuite, fait savoir les origines de cette célébration qui consistent à sacrifier un bélier.

Ainsi, « Individuellement et collectivement, nous devons promouvoir les valeurs de la paix, nous devons nous aimer et nous aider dans la crainte d'Allah », a exhorté en substance, l'Imam de la grande mosquée d'Isaac. Après la prière tenue à 08h30 dans la mosquée du deuxième arrondissement de la commune de Lambaréné, chaque musulman en âge et ayant les moyens, a été appelé à immoler un mouton afin de sacrifier à la tradition et rendre hommage à « Allah tout en demandant le pardon pour ses pêchés ».

Pour rappel, cette célébration intervient 70 jours après celle de la fête du Ramadan. Elle est une occasion pour les chefs religieux de rappeler aux fidèles que la fête du sacrifice du mouton est pour le musulman, le moment de cultiver davantage l'Amour, le Partage, la Solidarité et la Soumission.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X