Madagascar: Ampitatafika - Un chauffard tue un piéton et s'enfuit

Accident mortel suivi de délit de fuite entre Ampitatafika et Fenoarivo. Fauché à vive allure, un piéton a succombé quelques heures après son hospitalisation.

Un délinquant de la route a percuté un homme sur la route nationale un. Il n'a pas survécu. L'accident s'est produit dans la nuit de lundi à mardi. La victime arpentait la rue, sur un tronçon hors agglomération, quand la collision mortelle est survenue. D'après les informations communiquées, le chauffard ne s'est pas arrêté après l'accident. Il a continué sa route, laissant pour mort le piéton.

Le drame a eu lieu entre Antanimenakely Ampitatafika et Ampefiloha Fenoarivo. Comme les habitations sont retirées du lieu de l'accident, les témoins oculaires étaient rares. Les passants, apercevant le piéton figé sur la route dans un état végétatif, l'ont conduit de toute urgence au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Fenoarivo. La victime a été placée sous soins intensifs. Malgré les soins des médecins, l'individu grièvement blessé n'a pas survécu. Au bout de quelques heures d'hospitalisation, il a rendu l'âme sur son lit d'hôpital.

Identification

Faute de pièce d'identité sur lui, les personnes qui lui ont porté secours, ont eu du mal à contacter ses proches. Les témoins ne l'ont pas reconnu car l'accident est survenu la nuit.

Marchant seul dans la rue, le défunt allait probablement regagner son foyer lorsque la mort l'a happée. L'équipe médicale qui a essayé de le sauver s'est également heurté au problème d'identification.

Le lendemain vers 10 heures après le décès , un médecin du CHU Fenoarivo a informé la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de l'accident mortel, suivi d'un délit de fuite.

Les éléments sur place ont reçu l'ordre de procéder à la recherche du chauffard en fuite. Jusqu'à hier soir, aucune information n'a encore été communiquée quant à la traque du fugitif. Les enquêteurs ont pris l'affaire en main afin d'identifier la victime, entrer en contact avec sa famille et poursuivre ainsi l'investigation.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X