Madagascar: Ambatovy - Une reprise de production prometteuse mais...

Les perspectives de production sont bonnes pour les semaines à venir. Ambatovy a plus que jamais besoin d'expertises externes pour assurer la pérennité de cette reprise qui joue un rôle économique de premier ordre.

La journée du 19 avril 2021 est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du secteur minier à Madagascar. C'était à cette date qu'Ambatovy a expédié pour la première fois depuis un an sur le marché international une cargaison de 280 tonnes de nickel.

Pourvoyeurs de devises. On rappelle que pour cause de pandémie de Covid-19 Ambatovy a été obligée de suspendre ses activités pendant quasiment une année. Un arrêt des activités qui a énormément coûté à Ambatovy elle-même, mais qui a également frappé de plein fouet les centaines de petites et moyennes entreprises partenaires et fournisseurs de l'entreprise minière.

Sans compter bien évidemment les pertes pour l'économie nationale quand on sait que les exportations de nickel et de cobalt figurent au premier rang des pourvoyeurs en devises du pays. Les impacts de la suspension des activités d'Ambatovy sur la santé de l'ariary ne sont plus à démontrer. Et la reprise de ses activités le 23 mars était salutaire pour l'économie. La preuve, cette première exportation aura son pesant d'or sur la reprise économique en général et sur la valeur de l'ariary en particulier.

Inquiétudes. L'espoir est d'autant plus permis quand on sait qu'actuellement et après des travaux marqués par le respect des mesures de précautions sanitaires strictes pour éviter tout risque de nouvelles contaminations, les perspectives sont bonnes en termes de production. On parle même d'une montée en puissance de la production dans les semaines qui viennent.

Pour y parvenir, Ambatovy renforce les mesures sanitaires dont la vaccination de plus de 2 000 employés grâce à un partenariat avec l'Etat. Il n'empêche que les inquiétudes sont encore de mise et l'on parle même d'un risque de déraillement de cette lancée. En effet, pour assurer un maximum d'efficacité de la reprise et éviter ainsi toutes possibilités de retour en arrière, des expertises techniques de haut niveau sont indispensables. Nécessitant ainsi les interventions des techniciens externes et des employés essentiels de haut niveau à chaque étape de cette montée en puissance de la production qui s'étale sur plusieurs mois.

Nécessité économique. Or, en raison des restrictions sanitaires, l'entrée à Madagascar de ces experts externes pourrait être problématique. En somme, les analystes s'accordent à dire que l'entrée sur le territoire national de ces experts internationaux et ces techniciens de haut niveau est à considérer comme étant une nécessité économique.

Leur mission pour assurer la pérennité de la reprise de la production d'Ambatovy peut d'ailleurs être considérée à juste titre comme un motif majeur d'entrée sur le territoire. Avec ce que cela suppose, bien évidemment en terme de respect des règles sanitaires d'usage. L'on soutient en tout cas au sein d'Ambatovy que l'étape actuelle du retour à la vitesse de croisière de la production est très délicate et fragile et nécessite des expertises techniques externes. Bref, il n'y a plus de droit à l'erreur car le prix à payer pour un autre arrêt des activités sera énorme.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X