Madagascar: Secteur du tourisme - L'autoroute du chocolat est tracée

De nombreux tour-opérateurs sont venus assister à la présentation de ces circuits innovants dans le cadre de la 3e édition de l'événement intitulé « Madagascar Terre Vivante ».

L'autoroute du chocolat lancée par l'association Asa Soa France - Madagascar, est bel et bien tracée. Deux circuits innovants ont été ainsi présentés à travers des conférences-débats organisées dernièrement dans le cadre de la 3e édition de l'événement intitulé « Madagascar Terre Vivante ». « Le premier circuit reliera Antananarivo et Vohipeno.

Au départ, les touristes vont s'informer sur les architectures et l'histoire de la ville d'Antsirabe avant d'aller à Fianarantsoa pour découvrir les ethnies Betsileo et Antaimoro ainsi que leurs tenues traditionnelles. Ensuite, ils emprunteront le train FCE (Fianarantsoa - Côte Est) qui les mènera à Manakara où l'ethnie Antanala et son mode de vie sera à l'honneur.

Après, les touristes effectueront un voyage à bord d'une embarcation bien aménagée et équipée de cuisine et sanitaire pour faire le trajet de deux jours entre Manakara et Vohipeno sur le Canal des Pangalanes. Une fois arrivés à Vohipeno, une plantation de cacao et de vanille ainsi que l'usine de transformation de ce produit sont à découvrir. Au retour, ils peuvent visiter le parc de Ranomafana », a exposé un spécialiste en tourisme culturel surnommé « Didy Culture », lors de cette conférence-débat.

Produit du terroir malgache. Parlant du second circuit, il relie Antananarivo et Ambila Lemaitso, « les touristes vont visiter Mantasoa, ma ville natale, pour découvrir les sites historiques comme celui de Jean Laborde », a exprimé Achille Rajerison, le président de l'association Asa Soa France - Madagascar et en même temps fondateur de la Chocolaterie Ecole Edenia.

Ensuite, « nous les accueillerons dans le village de Manakonandro, commune d'Anosibe Ifody, près d'Anjiro, dans le district de Moramanga pour découvrir notre usine de production de rhum et d'eau de vie ainsi que d'éthanol, suivi des dégustations. L'eau de vie y est fabriquée à partir des fermentations des fruits de récupération post-récoltes des paysans locaux.

C'est un produit du terroir malgache 100% naturel qui est bien meilleur que les whisky étrangers », a témoigné le Pr Wilson Rajerison, ancien recteur de l'Université d'Ankatso et dirigeant de la société Ethanolab. Une randonnée sur le Mont Sacré ou une visite de l'apiculture gérée par Tattela y est également organisée.

En outre, « des jeunes touristes volontaires ont construit une bibliothèque dite « Tranokely » à Manakonandro. Nous sollicitons ainsi les touristes qui empruntent le circuit de l'autoroute du chocolat, à apporter des livres pour l'équiper, et ce, au bénéfice de la population locale », a-t-il enchaîné.

Après ce saut à Manakonandro, la visite de Brickaville s'impose étant donné que c'est une ville historique de la première plantation de cacao. La destination finale sera à Ambila Lemaitso, réputé pour son site balnéaire. Des activités aquatiques y seront également développées. « Ce 2e circuit sera exploité par deux tours-opérateurs partenaires.

Avant de voyager, les touristes vont passer à la Chocolaterie Ecole Edenia à Nanisana pour fabriquer leurs propres tablettes de chocolat portant leurs noms respectifs et qu'ils vont distribuer dans chaque ville d'étape. Ils vont également découvrir les métiers de planteur de cacao et de vanille, sans qui nous ne pouvons pas savourer ces produits, dans le cadre d'un tourisme responsable et solidaire », a conclu Achille Rajerison, l'initiateur de ce projet d'autoroute du chocolat.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X