Congo-Kinshasa: Le parc national de la Salonga retiré de la liste du Patrimoine mondial en péril

C'est une bonne nouvelle pour la biodiversité : en République démocratique du Congo, le parc national de la Salonga, le plus grand du pays, vient d'être retiré (lundi) de la liste du patrimoine mondial en péril. Avec ses 36 000 km², ce parc, situé dans le centre du pays, est considéré comme le poumon forestier de la RDC.

On le surnomme le cœur vert de l'Afrique. Créé en 1970, ce parc de la Salonga a cependant vite été envahi par des gangs de braconniers, d'où ce classement en 1984 sur la liste du patrimoine en péril. Ces dernières années, un travail important a été accompli en matière de lutte contre le braconnage.

« La gestion de ce parc a été vraiment améliorée, parce qu'il y a plusieurs ONG qui interviennent dans ce parc, entre autres le Fonds mondial pour la nature. Il y a aussi l'ICCN, l'Institut congolais pour la conservation de la nature, avec l'aide notamment de certains bailleurs de fonds », explique Landing Mané, le directeur de l'Observatoire satellital des forêts d'Afrique centrale.

Le parc de la Salonga, c'est aussi la zone dite tourbière, qui renferme du gaz carbonique emprisonné depuis des centaines de milliers d'années. Un atout de taille dans la lutte contre le changement climatique, d'où la nécessité de continuer à protéger ces forêts pour Landing Mané : « Protéger ces forêts, c'est aussi réguler le climat mondial. Donc aider à la protection de l'humanité. »

Le parc de la Salonga permet aussi la survie de nombreuses espèces endémiques menacées, comme le singe bonobo, le paon congolais, ou encore l'éléphant de forêt.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X