Sénégal: Tabaski à Thiès - Bannir toute forme de violence

21 Juillet 2021

La Tabaski a été célébrée mercredi à Thiès où plusieurs fidèles ont marqué leur présence à la grande mosquée de Moussanté pour louer le Seigneur. Ils ont prié sous la direction de l'imam, Elhadj Babacar Ndiour, qui a prêché pour le « bannissement de la violence sous toutes ses formes ».

Aïd el-kébir ouTabaski. Un grand événement pour la célébration duquel de nombreux fidèles musulmans se sont retrouvés, mercredi, à la grande mosquée de Moussanté pour exalter Dieu, se souvenir du prophète Mouhamed (Psl), et rappeler les principes de l'Islam. Ils ont prié sous la direction de l'imam, Elhadj Babacar Ndiour, et derrière les autres dignitaires de la famille Tafsir Oumar Ndiour.

Après les deux « rakas » rituels, l'imam, Elhadj Babacar Ndiour, est revenu sur le sens de l'évènement et les bienfaits qui y sont rattachés. Dans son sermon, il a délivré la Parole du Seigneur et énoncé les normes sociales à respecter par les croyants. Dans une adresse limpide à des fidèles recueillis, il a fait savoir que « Dieu doit être l'objet de notre adoration et de notre soumission et le travail, une autre forme de dévotion, notre préoccupation ». Elhadj Babacar Ndiour a aussi averti contre les féroces sentiments corrupteurs des cœurs et des âmes avant d'exhorter au « bannissement de la violence sous toutes ses formes ».

L'imam a tenu à remercier tous les fidèles présents à la grande mosquée de Moussanté, à l'occasion de la Tabaski. Il leur a transmis la gratitude de toute la famille de Tafsir Oumar Ndiour, avec l'assurance de ses ferventes prières.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X