Cameroun: Fête de la Tabaski 2021 - Un message de paix

Le sujet a constitué le point essentiel de la prière élevée hier par Bouba Goigoi, imam du Complexe islamique de Tsinga.

Il fallait se lever tôt hier pour avoir une place dans les mosquées à Yaoundé. Au Complexe islamique de Tsinga, la prière était courue. La mobilisation était totale. Personnalités et autorités administratives ont pris part aux côtés des fidèles musulmans à la prière de l'Aïd Kebir pour implorer la grâce d'Allah pour qu'il accorde sa protection à notre pays.

Dans un sermon de près d'un quart d'heure, l'imam du Complexe islamique de Tsinga, Bouba Goigoi, a entre autres bâti son prêche autour de la paix et de l'amour du prochain. Le prédicateur du jour a profité de son sermon pour demander à Allah de ramener la paix et la stabilité dans les régions de l'Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud- Ouest, en proie aux exactions des terroristes et des sécessionnistes. Il a également invité les fidèles musulmans à continuer d'observer les piliers et les obligations de leur religion.

« L'Islam est une religion parfaite et intégrale. Il n'y a aucun bien qu'elle ne recommande, ni aucun mal dont elle ne met en garde. Cette religion est venue défendre les vertus et combattre les maux, préserver la spiritualité, l'âme, la raison, l'honneur et la richesse », a souligné l'imam. Le bon comportement social a également été évoqué par le célébrant. « Évitez les mauvais comportements et actes pervers. Propagez l'amour, la cohésion, la tolérance et la paix entre vous. Évitez la calomnie, la médisance, l'animosité, la haine, la rancœur. Il faut travailler pour que notre pays évolue», a conseillé l'imam.

L'imam du Complexe islamique de Tsinga a également donné quelques conseils aux femmes. « Chères sœurs musulmanes et femmes de mérite, vous êtes des mères tendres, des nobles sœurs, des éducatrices affectueuses. La femme en islam est une perle. L'islam vous a protégées à travers la prescription de la pudeur, la couverture du corps et du voile. Il a interdit toutes causes susceptibles de lui porter atteinte ou de l'exposer aux épreuves, à l'instar de la promiscuité, l'exhibition, les sorties et voyages. Chères musulmanes, restez fermes dans votre religion », a dit le célébrant. La prière marquant la fête de la Tabaski a été scellée par l'immolation d'un imposant mouton, symbole du sacrifice

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X